Samsung propose un successeur au paperboard traditionnel

Le nouvel appareil "Flip" de Samsung veut conquérir les salles de conférence. Les utilisateurs peuvent écrire sur l’écran tactile et partager le fruit de leur travail, mais aussi projeter l’affichage de leur ordinateur.

Le Flip board de Samsung veut remplacer les white board classiques
Le Flip board de Samsung (c) Samsung

Moderniser les salles de réunions : c’est l’objectif que s’est fixé Samsung avec son Flip board. Le tableau connecté dévoilé lors du CES 2018 est disponible à la vente depuis la première semaine de janvier. Cet appareil est censé remplacer les moyens habituels de communication durant les meetings, en proposant un objet connecté. Le Flip Board fait 55 pouces, dispose de 8 Go de mémoire, d’un processeur SoC Tizen 3.0 et d’une résolution de 3840 x 2160 UHD. L’appareil est commercialisé au prix de 2 500 euros hors taxe avec une garantie de 3 ans.

Samsung intègre Miracast sur son Flip

Le Flip est compatible avec le système Miracast, qui permet de transférer l’affichage d’un ordinateur à celui de l’écran en question. Les utilisateurs peuvent donc transférer l’image de l’écran d’un PC vers le Flip. Une option néanmoins restreinte aux ordinateurs disposant d’une version de Windows supérieure ou égale à la 8.1. Les autres PC et les Mac devront donc passer par un câble HDMI. La compatibilité s’étend aux smartphones sous Android, mais pas sous iOS.

Un stylet interchangeable

La conception du tableau privilégie la simplicité d’utilisation : il fonctionne comme un paperboard standard mais n’importe quel objet peut écrire dessus. L’écran perçoit l’épaisseur du stylet et adapte la taille de l’écriture. Deux stylets en bois sont vendus avec le tableau, qui une fois extraits du fourreau latéral déclenchent automatiquement l’allumage de l’écran. L’utilisateur n’a plus besoin d’un effaceur : il peut revenir en arrière ou gommer son écriture à l’aide de ses doigts. Le Samsung Flip dispose également d’un mode « tableau noir » pour les nostalgiques des bancs d’école.

Partager le travail en réunion

Les documents produits peuvent ensuite être verrouillés au moyen d’un code à quatre chiffres ou partagés par mail avec des collaborateurs. L’utilisateur peut également imprimer depuis l’appareil, ou exporter le fruit de son travail sur une clé USB. Le document créé n’est pour l’instant disponible que dans un format propriétaire de Samsung, mais d’autres types de fichier seront implémentés dans le futur. L’entreprise coréenne a également voulu rendre le Flip mobile avec un support sur roulettes : un système utile pour déplacer cet appareil, qui affiche tout de même quelque 30 kilos à la pesée.