Séoul Gangnam : le business tout en style

Taille, population, puissance économique : tout dans Séoul inspire la démesure. Gangnam, la “rive Sud”, incarne une certaine idée de la réussite coréenne. Sans rougir, le quartier assume son statut de carrefour business rayonnant dans le monde entier.

La skyline de Gangnam se dessine face au Bouddha du temple Bongeunsa
La skyline de Gangnam se dessine face au Bouddha du temple Bongeunsa

Laissant le cachet touristique au coeur historique de Séoul et, plus globalement à la rive nord du fleuve Hangang, le super actif quartier de Gangnam jouit pourtant d’une aura internationale… Impossible ou presque d’évoquer le nom du business district sud-coréen sans être hanté par ce refrain signé Psy, et dont la vidéo “Gangnam Style” a battu tous les records de popularité sur Internet. Pourtant, loin de l’extravagance de l’icône de la K-Pop, Gangnam se partage entre une vocation business assumée et une zone résidentielle huppée. Il faut attendre la sortie des bureaux pour voir les alentours de la Gangnam Station se transformer façon Times Square, les abords de Garosu Gil verser dans le Soho branché, et la bien-nommée Fashion Street se donner des airs de Cinquième Avenue. D’ordinaire studieux et pressés, les hommes d’affaires prennent alors le temps d’une pause autour d’un verre de soju, certainement pour préparer leurs cordes vocales à l’incontournable exercice du noraebang, le karaoké coréen qui rythme les nuits de Gangnam. Appliqué mais déjanté, moderne sans être aseptisé, le quartier d’affaires cultive l’art du paradoxe. Jusqu’à implanter le plus grand centre de conférences du pays en face d’un temple millénaire. Comme pour mieux incarner la dualité coréenne, à la fois hyperconnectée et ancrée dans une tradition séculaire. On se déchausse respectueusement à l’entrée de certains restaurants, sans pour autant quitter son smartphone une fois à table… C’est aussi ça, le style Gangnam.

S’Y RENDRE

Korean Air relie quotidiennement en A380 les aéroports de Paris-CDG et d’Incheon, avec un départ de France en soirée (21h) et un décollage en milieu de journée (13h) depuis Séoul. Un huitième vol hebdomadaire est même ajouté l’été, jusqu’au mois d’octobre, quittant Paris chaque samedi à 11h. Sur cet axe très prisé, également exploité par Asiana, la compagnie aérienne a privilégié le confort au nombre de passagers. La capacité du très gros porteur d’Airbus est donc limitée à 407 sièges répartis en trois classes. Parmi elles, la business – baptisée “Prestige” – garantit un maximum d’espace pour les jambes. Le partage de codes conclu avec Air France permet à Korean Air, membre de l’alliance SkyTeam, de proposer une seconde liaison quotidienne plus tôt dans la journée, opérée par la compagnie française. Tél. : 01 5345 3177 • Internet : www.koreanair.com

SALON PRESTIGE

Lounge de Korean Air à l’aéroport d’Incheon
Lounge de Korean Air à l’aéroport d’Incheon

Situé près de la porte 11, le salon Prestige de Korean Air offre dans ses deux vastes espaces un très grand choix de restauration et de boissons, avec ou sans alcool. Au rayon des “petits plus”, on retiendra les cabines de douches, mais aussi les consignes électroniques gratuites qui permettent aux voyageurs d’affaires de déambuler plus librement dans l’aéroport pour parachever leurs emplettes au duty-free ou profiter des animations régulièrement organisées pour promouvoir la culture coréenne.

ÉVÉNEMENTS À FOISON

Le centre des congrès COEX
Le centre des congrès COEX

L’attractivité de Séoul auprès de la clientèle affaires se mesure également à la lumière des événements professionnels qui s’y tiennent chaque année. La capitale coréenne, 13e destination MICE au dernier classement ICCA (International Congress and Convention Association), s’est dotée d’infrastructures haut de gamme, dont les deux représentants les plus emblématiques cohabitent à Gangnam. Le COEX et ses 36 000 m² d’espaces d’exposition ont notamment accueilli le sommet du G20 en 2010, une statue entretenant le souvenir de cet événement sur le parvis du palais des congrès. Un autre lieu a ouvert ses portes en 2014. Au sein du complexe Some Sevit, Floating Island accueille, comme son nom l’indique, des événements de tout premier plan au ras de l’eau, sur l’une des trois îles artificielles aménagées sur le fleuve Han.