Les compagnies canadiennes renforcent la desserte du Québec avec l’Europe

Air Canada et Air Transat annoncent de nouvelles lignes reliant Montréal et Québec ville à l'Europe, soulignant la reprise attendue du trafic en 2022.
Aéroport de Montréal-Pierre Elliott Trudeau (Photo : WIkipedia)

La réouverture du Canada aux visiteurs européens vaccinés représente une opportunité pour les compagnies canadiennes. Qui voient notamment la possibilité de proposer plus de liaisons internationales depuis le Québec. La France est de fait particulièrement choyée par Air Canada. La compagnie nationale a repris le week-end dernier ses lignes aériennes vers les Antilles au départ de Montréal. Le transporteur assure ainsi trois fréquences hebdomadaires chaque vendredi, samedi et dimanche à destination de Pointe-à-Pitre en Boeing 737-8 bi-classe. Air Canada a lancé également le 30 octobre une ligne entre Montréal et Fort-de-France. Un Boeing 737 MAX avec une configuration bi-classe assure la ligne chaque samedi. Air Canada indique cependant vouloir progressivement augmenter ses lignes à cinq vols par semaine.

En France métropolitaine, le transporteur relance le 11 décembre prochain la liaison Montréal-Lyon. La compagnie proposera jusqu’à 4 vols par semaine cet hiver en Airbus A330-300. L’appareil propose un Airbus A330-300 réaménagé pour accueillir 32 passagers en classe Affaires, 24 en Premium et 241 en Economie. Air Canada annonce déjà passer à cinq vols par semaine pour l’horaire d’été. La ligne sur Montréal devrait rester la seule liaison vers l’Amérique du Nord au départ de cet aéroport.

Est également prévue à partir de mai la reprise de la ligne Montréal-Nice. La ligne est saisonnière offrant jusqu’à 5 vols hebdomadaires au plus fort de la saison. Air Canada indique par ailleurs vouloir toujours ouvrir à terme une ligne régulière entre Montréal et Toulouse.

De son côté, Air Transat a annoncé qu’elle inaugurera en mai trois vols hebdomadaires entre Montréal et Amsterdam. Et elle reprendra durant l’horaire d’été sa ligne Paris CDG-Québec en parallèle au lancement d’une fréquence hebdomadaire entre Londres-Gatwick et Québec.