Dubaï International revoit à la hausse son trafic passagers en 2022

L'aéroport international de Dubaï confirme retrouver son statut de premier hub intercontinental entre Europe, Afrique et Asie. Les dernières estimations à la hausse font désormais état d'un trafic total de 64,3 millions de passagers pour l'ensemble de 2022. 2023 devrait voir la plate-forme excéder le trafic record de 2019.
Dubaï International Airport
Terminal 3 d'Emirates à Dubai (Photo: Dubai Airports)

L’autorité Dubaï Airports a, pour la seconde fois, revu à la hausse ses estimations de trafic passagers en 2022 pour l’aéroport Dubaï International (DXB), la principale plate-forme de l’Emirat. Les nouvelles prévisions portent désormais sur un trafic de 64,3 millions de passagers. Une révision intervenue suite aux excellentes performances de la plateforme au troisième trimestre et aux perspectives d’une plus forte augmentation au cours des trois derniers mois de 2022.

DXB a commencé le second semestre de l’année en fanfare, avec un trafic mensuel moyen dépassant la barre des 6 millions tout au long du troisième trimestre. Le hub a enregistré 18,46 millions de passagers au troisième trimestre. Soit une hausse de 167,6% en glissement annuel. C’est la première fois que le trafic trimestriel a atteint des niveaux pré-pandémiques depuis 2020. Dubaï International avait effectivement enregistré 17,8 millions de passagers au premier trimestre 2020, avant la pandémie.

Dépasser en 2023 le trafic de 2019 ?

Le volume de trafic sur les 9 premiers mois représente 72% du trafic passagers d’avant pandémie pour la même période de 2019. Si l’aéroport confirme bien en fin d’année un flot total de 64,3 millions de passagers, l’année 2022 atteindra 74,4% du trafic de 2019, qui avait atteint 86,4 millions de passagers. Il est probable que l’aéroport dépassera son volume de 2019 à la fin 2023.

« La croissance du trafic passagers a été formidable tout au long de l’année et continue de dépasser largement nos attentes. Ce qui nous donne vraiment une immense satisfaction, c’est la façon dont la communauté aéroportuaire travaille ensemble pour continuer d’améliorer la qualité du service. Notre approche collaborative et nos initiatives de transformation du service font une différence tangible dans la satisfaction de nos clients. C’est ce qui reste notre mesure ultime du succès », a déclaré Paul Griffiths, PDG de Dubai Airports.

L’Inde reste le premier pays de destination pour l’aéroport en termes de volume de trafic, enregistrant 6,8 millions de passagers au cours des neuf premiers mois de l’année. L’Arabie saoudite arrive en deuxième position avec 3,4 millions de passagers, suivie par le Royaume-Uni (3,2 millions de passagers) et le Pakistan (2,7 millions de passagers). A noter également le fort volume de trafic vers les États-Unis et l’Australie, avec respectivement 2,2 millions et 1,1 million de passagers.

Les trois premières villes en termes de trafic sont Londres (2 millions de passagers), Riyad (1,5 million) et Mumbai (1,3 million).