Etude : Egencia prend le pouls du bleisure en France

La publication de la toute première étude « Business and Travel Technology » par Egencia met en évidence la montée en puissance du mélange des genres entre déplacement professionnel et voyage loisirs. Le « bleisure » concernerait aujourd’hui 24% des voyageurs d’affaires français de façon systématique : un ratio sensiblement plus élevé que chez nos voisins allemands (20%) et britanniques (10%).
DR

La ligne de démarcation entre voyage d’affaires et tourisme se fait plus tenue, à mesure que les études se multiplient sur le bleisure. Ce qu’Egencia décrit comme « L’art français d’enrichir le voyage d’affaires avec des moments de loisir » concernerait donc aujourd’hui le quart des voyageurs d’affaires français (24%) de façon systématique. A l’inverse, 13% des professionnels Français ne pratiquent jamais ce mélange des genre. Une tendance forte, que les responsables de l’agence de voyages d’affaires expliquent notamment par l’image positive véhiculée par la notion de déplacement professionnel. « Nous observons ce phénomène dans tous les pays où nous avons réalisé cette étude, cependant il y a des différences qui sont surprenantes – par exemple, malgré les contraintes, les français associent motivation et joie au voyage d’affaires, alors que les anglais se déclarent plus fatigués et stressés par ce dernier » indique d’ailleurs Christophe Peymirat, vice-président sénior pour Egencia EMEA.