Google Trips, la nouvelle appli bleisure ?

Google a lancé le 19 septembre dernier sa nouvelle application voyages. Sobrement baptisé Google Trips, le nouvel outil se positionne à la fois comme un guide de voyages orienté loisirs, voire bleisure, et comme un organisateur de déplacements. En attendant, peut-être, d'autres fonctionnalités plus poussées.

DR
Google Trips est disponible depuis le 19 septembre

Après Google Hotels, Google Flights, ou bien sûr Google Maps, le géant américain franchit un nouveau cap dans une offensive travel aussi patiente qu’inéluctable. La nouvelle application Google Trips est disponible depuis lundi dernier, non seulement sur Android mais aussi sur iOS. Et forcément, son lancement n’est pas passé inaperçu… Déjà présentée comme la « killer travel app » par un spécialiste des nouvelles technologies comme The Verge, Google Trips « peut faire beaucoup, probablement autant que ce que pourraient faire quatre applications de voyages différentes », selon le New York Times. Rien que ça…

Pour autant, l’application se destine – au moins pour l’instant – à la clientèle loisirs. Les voyageurs d’affaires adeptes du bleisure pourront y trouver leur bonheur pour explorer leur prochaine destination business travel, parmi les quelque 200 destinations couvertes par le nouvel outil mobile. Google Trips se présente en effet comme « un guide de voyage personnalisé, dans votre poche« . Google entend s’appuyer sur l’incomparable masse de données à sa disposition pour proposer des suggestions de découvertes touristiques, de la visite incontournable à la sortie plus insolite. Un volet restauration est également intégré pour trouver la bonne table la plus proche, et des visites thématiques doivent permettre de lever le voile sur les adresses ad hoc pour un amateur d’architecture, ou pour une journée pluvieuse. L’utilisateur peut ainsi planifier son voyage en amont, puis accéder à ces informations stockées et donc accessibles sans wi-fi après avoir sélectionné l’option “Download”.

Google Trips se synchronise avec son service de messagerie Gmail pour y puiser les informations de voyages, à l’image d’un outil comme TripIt, directement concurrencé par la nouvelle application. Guide touristique, organisateur de voyages : telles sont pour l’heure les principales fonctionnalités de Google Trips, qui ne permet pas – pas encore ? – de réserver un vol ou une chambre d’hôtel. Au regard du niveau de détails progressivement intégré à une plateforme comme Google Flights, l’intégration des différents outils « travel » développés et enrichis par ce mastodonte du big data ouvre des perspectives pour le moins intéressantes… A suivre, donc.