Paris, Lyon, Le Havre : l’hôtellerie va droit au but

Autres temps, autres stars : après les hôtels griffés lors de la dernière décennie, ce sont aujourd’hui les footballeurs qui entrent en jeu comme Cristiano Ronaldo avec l’enseigne Pestana CR7, ou des établissements au cœur même des stades.

Le Havre
Chambre avec vue d’un nouveau genre au 1872 Stadium Hotel du Havre

Cristiano Ronaldo est attendu à Paris en 2021. Ce n’est pas le PSG qui l’annonce, mais le groupe portugais Pestana, partenaire du joueur pour le développement de l’enseigne hôtelière CR7. Jouant sur la renommée de l’acronyme “CR7” symbolisant le footballeur, cette marque lifestyle et haut de gamme s’installera sur la rive gauche de la Seine, à proximité de la gare d’Austerlitz et de la gare de Lyon. Fruit d’un investissement de 60 millions d’euros, cet hôtel de 210 chambres s’ajoutera aux deux autres Pestana CR7 déjà ouverts à Lisbonne et à Funchal, sur l’île de Madère, lieu de naissance à la fois de Cristiano Ronaldo et du fondateur du groupe hôtelier Dionisio Pestana. Comme Paris, Madrid, New York et Marrakech vont aussi voir apparaître de nouveaux hôtels s’appuyant sur l’aura mondiale du joueur portugais.

Hôtellerie et ballon rond, une recette gagnante ? En tout cas, cette association fait l’objet de tactiques différentes. Au Havre, le club de la ville a choisi d’agrémenter son nouveau stade Océane d’un hôtel de 20 chambres, de 35 m² à 50 m², avec vue sur la pelouse. Baptisé 1872 Stadium Hotel – 1872, comme la date de création du doyen des clubs en France –, ce quatre étoiles proposera des forfaits match + hôtel, mais aussi séminaires, le stade comptant plusieurs salles dédiées.

Le Kopster
Le Kopster, situé à quelques pas du Groupama Stadium à Décines, propose un cadre contemporain aux supporters de l’Olympique Lyonnais.

Dans un même ordre d’idée, le groupe Lavorel a ouvert début octobre un hôtel au pied du Groupama Stadium, l’enceinte de l’Olympique Lyonnais située à Décines. Dénommé le Kopster – en référence au “kop” des supporters –, ce trois étoiles au design contemporain propose 140 chambres, un restaurant avec terrasse et vue directe sur le Groupama Stadium, mais également six salles de réunion modulables. Car l’hôtel se prête aussi aux événements corporate, le tout s’ajoutant aux nombreuses possibilités offertes au sein du stade, que ce soit des salons VIP mis à disposition lors des rencontres ou, les autres jours, des visites et des escape games.

Il n’y a rien de totalement neuf dans cette tendance. Déjà, au début des années 2000, le stade de rugby de Twickenham, à Londres, avait accueilli au cœur de ses tribunes un Marriott doté de 156 chambres et de 1 368 m² d’espaces événementiels. Cependant, les clubs cherchant à développer leurs revenus, l’hôtellerie pourrait à l’avenir prendre une place de plus en plus importante dans leur stratégie immobilière. La rénovation prochaine du mythique stade Santiago Bernabeu du Real Madrid prévoit d’ailleurs l’intégration d’un hôtel de luxe.

Fidèles supporters

En devenant partenaire officiel du Bayern de Munich en début d’année, Courtyard by Marriott dispose désormais d’une suite au sein de l’Allianz Arena, le stade du club allemand. Cette loge VIP, aux allures de chambre d’hôtel, permet de suivre les matchs tout en dégustant cocktails et menus haut de gamme. Avantage de ce partenariat : offrir à la centaine de millions de membres du programme Marriott Rewards – en tout cas ceux qui sont fans de l’équipe bavaroise – des expériences uniques en échange de leurs points, par exemple un accueil VIP lors des rencontres ou des déplacements avec l’équipe.