MADRID – AZCA : l’étoile du Nord de la Castellana

AZCA, au cœur des affaires à Madrid

Madrid a longtemps travaillé dans l’ombre, assumant avec humilité son statut de capitale administrative et financière du pays tout en laissant à d’autres destinations espagnoles les honneurs des magazines touristiques. Ce temps est maintenant révolu. À l’écart de l’agitation catalane – entre manifestations anti-touristes et velléités indépendantistes –, Madrid est devenue une destination à part entière, attirant autant les businessmen que les touristes avec les nombreux trésors culturels de son centre historique.

Les voyageurs d’affaires devront néanmoins tempérer leur envie de les visiter, car c’est au nord de la ville que bat le cœur économique du pays, dans le quartier d’AZCA. À la fin des années 2000, ce pôle historique des affaires madrilène a vu un nouveau concurrent, la zone business de Cuatro Torres, menacer son rôle prééminent. Plus septentrional encore, plus moderne aussi, dominé par quatre tours dessinées entre autres par IM Pei et Norman Foster, ce quartier tout en hauteur n’a malgré tout pas réussi à détrôner AZCA.

Au contraire, ces Quatre Tours relativement isolées tout au bout du Paseo de Castellana semblent avoir poussé le quartier d’AZCA à se réinventer ! Ses gratte-ciel vieillissants, dessinés par plusieurs architectes stars, se rénovent les uns après les autres. Les espaces commerciaux de Nuevos Ministerios s’étendent. Même le palais des congrès voisin et sa façade signée Joan Miró, laissé à l’abandon depuis 2012, va retrouver une nouvelle jeunesse en accueillant le siège de l’Organisation Mondiale du Tourisme.

La touche finale de cette renaissance viendra probablement d’une autre icône du quartier d’affaires, le stade Santiago Bernabeu. En effet, la mairie de Madrid a validé récemment l’ambitieux projet de rénovation de l’enceinte du Real Madrid. En plus d’accueillir la célèbre équipe de football, le nouveau complexe devrait abriter de nouvelles zones commerciales, des restaurants et un hôtel. Tous les ingrédients sont là pour une véritable renaissance.

Vous aimez cet article ? Recevez notre newsletter

S’Y RENDRE

Si Madrid est si attractive, c’est aussi parce que la destination, à deux heures de vol de Paris, est très facilement accessible. De nombreuses options sont possibles. Air France et sa filiale low cost Transavia assurent sept vols quotidiens, tandis qu’Iberia et ses petites sœurs Iberia Express et Vueling totalisent huit liaisons par jour. Air Europa, avec trois dessertes quotidiennes, et easyJet, avec un vol par jour, complètent le tableau. Le voyageur d’affaires peut donc choisir l’horaire idéal pour rallier Madrid en fonction de son emploi du temps ou encore l’aéroport le plus pratique pour lui au départ de Paris, Orly ou CDG. Une fois à destination, l’aéroport de Barajas est à la fois moderne et très bien relié au quartier d’affaires et au centre-ville. Il jouxte en outre le grand centre de congrès IFEMA.

 

Madrid ne perd pas le Nord
Les autorités madrilènes sont résolues à faire du Nord de la ville un pôle business d’envergure mondiale. Le projet Operacion Chamartin, en discussion depuis de nombreuses années, va voir le jour sous l’appellation Madrid Nuevo Norte. Ce nouveau quartier d’affaires occupera une superficie totale de près de trois millions de m². Installé face aux Quatre Tours, le “Nouveau Nord” donnera une nouvelle dimension à cette zone encore isolée. Le projet comprend un vaste centre financier et une rénovation totale de la gare Chamartin, mais intègre aussi des logements et des lieux de vie – restaurants, équipements sportifs – pour s’assurer que le quartier ne s’éteigne pas une fois les bureaux fermés. Les travaux doivent débuter en 2019, mais la zone a déjà son surnom : la “City” madrilène.