« Une année record en 2017 » : Javier Roig, Finnair

Javier Roig, directeur France et Europe du Sud de Finnair, revient sur les bons résultats enregistrés par la compagnie aérienne en 2017, notamment grâce à l'Airbus A350 et au marché asiatique. Javier Roig est maintenant tourné vers les objectifs de 2018, avec l'ouverture attendue de la ligne Lyon-Helsinki, en fin d'année.

Javier Roig, directeur France et Europe du Sud de Finnair
Javier Roig, directeur France et Europe du Sud de Finnair

Quel bilan tirez-vous de l’année 2017 pour Finnair ?

Javier Roig – Nous sommes loin derrière les méga compagnies européennes, mais nous sommes très satisfaits des résultats dus à notre positionnement sur l’axe Europe-Asie. On a fait une année record en 2017 avec 11,91 millions de passagers, soit une croissance de 9,6 % bien supérieure à la moyenne européenne. Et, si l’on se concentre uniquement sur le trafic à destination de l’Asie, nous avons transporté 2,1 millions de passagers, un bond de 18,1 % par rapport à 2016. Avec 19 destinations, dont beaucoup desservies en exclusivité depuis l’Europe comme Goa, Krabi ou Xian, l’Asie est notre second plus important marché après l’Europe, représentant près de 18 % de tout notre trafic passagers.

Je crois n’avoir jamais vu d’avion aussi silencieux

Pourquoi un tel succès ?

Javier Roig – Je pense, avant toute chose, que notre produit y contribue largement. Depuis un an et demi, nous avons mis en service une flotte de nouveaux appareils long-courriers Airbus A350 au confort exceptionnel. Je crois personnellement n’avoir jamais vu d’avion aussi silencieux. Et en plus, qui donne au passager un sentiment d’espace plus grand, aussi bien en classe affaires qu’en économique, avec de nouveaux sièges, des hublots plus larges et des coffres à bagages reconfigurés. L’Airbus A350 est d’ailleurs sur toutes nos lignes asiatiques, à l’exception de liaisons “loisirs” comme Goa ou Phuket. Il y a notre hub d’Helsinki, pratique, compact, confortable avec cette situation géographique qui permet de gagner de 60 à 90 minutes de vol sur l’Asie par rapport à d’autres hubs en Europe. Enfin, nous offrons aux passagers asiatiques plus de 100 destinations en Europe et une demi-douzaine vers les Amériques.

Quels sont vos projets d’expansion en 2018 ?

Javier Roig – Nous recevons notre 12e Airbus A350. Ce qui va nous permettre d’accroître nos fréquences vers Bangkok, Delhi, Hong Kong, Osaka et Phuket, mais uniquement en saison d’hiver pour cette dernière. Côté Europe, nous ajoutons de nouvelles fréquences vers Barcelone, Budapest, Cracovie, Genève et Lisbonne. Sans oublier le lancement en décembre 2018 de deux vols hebdomadaires entre Helsinki et Lyon en Embraer 190. Une ligne que nous espérions depuis longtemps !