La location de voiture à la croisée des chemins

« Le concept de l’autopartage a vocation à être mis en place dans toutes les entreprises » : Benoît Chatelier, Ubeeqo

Benoît Chatelier est le co-fondateur d'Ubeeqo.

Benoît Chatelier

À quels besoins répond Ubeeqo ?

Benoît Chatelier – De nombreuses sociétés entretiennent souvent des flottes automobiles pléthoriques et sous-optimisées. La voiture doit être l’une des ressources les moins bien gérées par l’entreprise : il faut s’imaginer un groupe qui compterait une salle de réunion par directeur, voire par cadre supérieur. Nous appliquons donc le principe de l’autopartage au B2B avec une offre sur mesure, directement accessible dans le parking de l’entreprise. Une voiture sera utilisée entre 15 % et 30% dans un mode de gestion manuel, contre 60 % à 70 % dans un système utilisant avec des algorithmes d’affectation des véhicules très poussés. Notre promesse consiste à réduire la taille de la fotte de chaque client à hauteur de 30 %.

Où se situe aujourd’hui le marché de l’autopartage B2B en France ?

B. C. – L’autopartage non subventionné, lancé par les loueurs traditionnels, a du mal à trouver son marché et donc sa rentabilité. Certains loueurs ont annoncé leurs ambitions sur le B2B et nous commençons à les voir se positionner sur certains appels d’offres, mais les systèmes d’information et de gestion grand public ne sont pas adaptés à l’entreprise. La concurrence est aujourd’hui bien mieux organisée en Allemagne. L’autopartage y a trouvé sa place plus rapidement et, entre constructeurs et loueurs longue ou courte durée, il y a déjà une petite dizaine d’acteurs. C’est plus lent à démarrer en France, peut-être parce que la gestion automobile y est un peu plus traditionnelle. La marge de progression est énorme, et le concept de l’autopartage a vocation à être mis en place dans toutes les entreprises au cours des prochaines années.

Le changement d’identité de CarBox en Ubeeqo reflète-t-il une diversification de l’activité ?

B. C. – Depuis le lancement de CarBox en 2008, devenu Ubeeqo en janvier 2014, nous avons développé en plus de l’autopartage une offre plus globale de gestion de flotte aumobile. Nous proposons désormais une nouvelle plateforme multimodale, la première du genre, permettant de réserver un taxi, une location courte durée, un véhicule avec chauffeur, une moto-taxi et même un billet de train. Nous paramétrons l’accès de chaque collaborateur et la facturation se fait en fin de mois, directement à l’employeur.

Comment vous situez-vous dans l’écosystème du voyage d’affaires ?

B. C. – Nous complétons l’offre des agences de voyages d’affaires qui fonctionnent très bien sur la longue distance, tandis que la mobilité courte distance est laissée à l’appréciation des collaborateurs. Avec notre plateforme multimodale et l’autopartage, nous parvenons à rationaliser les déplacements courte distance, en apportant davantage de contrôle aux entreprises et plus de service aux utilisateurs. Ils peuvent ainsi réserver un VTC, une voiture en autopartage ou en location courte durée en trois clics sur un smartphone et à des tarifs compétitifs, le tout sans devoir sortir sa carte bleue et faire une note de frais. Le traitement “à l’ancienne”, c’est fini.

La location de voiture à la croisée des chemins