L’Hôtel Lutetia a rouvert ses portes

Très attendue, la réouverture du Lutetia a eu lieu le 12 juillet. L’hôtel historique de la rive gauche, doté de 184 chambres au luxe contemporain et de six salons événementiels, présentera à cette date son cadre réinventé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte.

Facade-Lutetia
Hôtel historique entièrement revisité, le Lutetia rouvre ses portes début juillet. (c) Hotel Lutetia

L’Hôtel Lutetia a rouvert ses portes le 12 juillet après quatre années d’une rénovation conduite par Jean-Michel Wilmotte. Accompagné de nombreux artistes, artisans d’art et architectes des Bâtiments de France, l’architecte a pris sois de conserver l’esprit des lieux, tout en faisant entrer de la lumière. Et cela, grâce à la création d’un patio et la mise en lumière de la verrière historique du salon Saint Germain, rehaussée d’une œuvre contemporaine et colorée de l’artiste Fabrice Hyber.

Le décor change, mais l’esprit inégalable reste”, décrit l’hôtel. Entièrement réinventé, le Lutetia, désormais exploité par le groupe The Set, également propriétaire du Conservatorium à Amsterdam et du Café Royal à Londres, ne cache pas son ambition de devenir le premier palace de la Rive Gauche. A une clientèle amoureuse de Paris et de Saint-Germain-des-Prés,il proposera 184 chambres au luxe contemporain, contre 233 chambres à sa fermeture en 2014. Parmi celles-ci, l’établissement offrira sept suites signature, dont deux s’ouvrant sur de superbes terrasses panoramiques. Le bien-être étant le point d’orgue du rajeunissement de ce lieu légendaire, les clients de l’hôtel pourront aussi profiter d’un spa de 700 m², le spa Akasha, agrémenté d’une piscine de 17 mètres.

lutetia-1
Photos : J.-A. Dyens.

Ce nouvel écrin se prête aussi aux rencontres professionnelles avec six salons exclusifs et équipés avec les dernières technologies, l’équipe événementielle de l’hôtel se tenant à la disposition des organisateurs pour créer des réunions et séminaires sur mesure, mais aussi des cocktails ou soirées. Notamment au sein du salon Cristal qui, avec ses 310 m², peut accueillir jusqu’à 350 personnes.

Côté gastronomie, le chef Benjamin Brial supervisera la restauration de l’hôtel, notamment du restaurant l’Orangerie, tandis que la célèbre Brasserie Lutetia, qui ne rouvrira ses portes qu’en septembre, verra sa carte signée par le chef triplement étoilé au Petit Nice à Marseille, Gérald Passedat. Pour finir, le Lutetia ne pouvait se concevoir sans un bar, le bar Joséphine, que l’hôtel annonce d’exception.