OACI : les compagnies low-cost mènent la danse en 2017

Les résultats de l’année 2017 pour le secteur aérien ont été très positifs. L’augmentation du nombre de passagers a été menée par les compagnies low-cost qui continue leur conquête du marché.

easyJet
Les compagnies low-cost gagnent du terrain selon le bilan 2017 publié par l'OACI

Le nombre de passagers transportés par trafic aérien s’est envolé en 2017. L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), l’agence de l’ONU dédiée à l’aviation, a publié un résumé de 2017 en chiffres le 17 janvier. L’OACI semble satisfaite d’une année très positive pour le secteur avec ses 4,1 milliards de voyageurs transportés. Selon ces mêmes statistiques, cette croissance de 7,1 % a été menée par les lignes low-cost qui ont transporté 30 % des passagers au niveau mondial. Selon l’OACI, les bons résultats de l’année 2017 sont dus à une à un regain économique global. De plus, de nombreux pays disposent d’un pouvoir d’achat de plus en plus grand.

L’Europe domine le trafic aérien en nombre de passagers

Les 1,2 milliard de clients de ces entreprises proviennent en grande partie d’Amérique du Nord (26 %), ainsi que de la région Asie-Pacifique (31 %). Mais la majorité de leurs passagers sont européens (33 %). En plus des bas prix, l’attrait de ces lignes provient des trajets point à point qu’elles proposent. Ces routes ont été abandonnées par les grandes lignes car elles ont été jugées trop peu rentables. Les low-cost carriers (LCC) les ont cependant reprises et ont rendu ces trajets beaucoup plus commodes et abordables pour de nombreux voyageurs.

Des revenus solides pour l’année 2017 selon l’OACI

Cette première place remportée par l’Europe se confirme dans les statistiques de rentabilité calculées en revenue per kilometers (RPK). L’Europe a fait 37 % du RPK global. Ce dernier a cru de 8 % en 2017, un peu plus que les 7,8 % de 2016. Cette croissance globale du RPK montre un marché du transport aérien en pleine santé, malgré un ralentissement au Moyen-Orient et une augmentation du prix du carburant. Cette hausse significative s’élève à 25 % par rapport à l’année dernière. Ce chiffre est à relativiser, car cette valeur reste beaucoup plus basse que celle d’il y a une dizaine d’années.

La carte de l' OACI du traffic aérien en 2017
Carte de l’OACI représentant l’évolution du traffic aérien en 2017.