Ascott fait l’acquisition de Oakwood

Le leader mondial de l'hébergement long séjour Ascott renforce son offre avec le rachat de Oakwood, présent avec ses 80 résidences à la fois en Asie, mais aussi et surtout aux Etats-Unis.
L'Oakwood Melbourne, une des propriétés phares du groupe racheté par Ascott.
L'Oakwood Melbourne, une des propriétés phares du groupe racheté par Ascott.

Engagé dans un développement organique à rythme soutenu, le groupe Ascott passe ponctuellement par la case rachat pour accélérer son expansion. Ce fut le cas au début des années 2000 avec la marque Citadines, renforçant d’autant sa présence en Europe. A la fin de la dernière décennie, ce fut au tour de l’hôtelier indonésien Tauzia ou du spécialiste australien du long-séjour Quest Apartment Hotels d’entrer dans le giron du groupe singapourien. Tandis que l’un a permis au spécialiste du long-séjour de se diversifier dans l’hôtellerie d’affaires milieu de gamme, l’autre est venu accroître sa présence « down under » tout en se renforçant sur le modèle de développement en franchise.

Poursuivant dans cette voie, la filiale de CapitaLand Investment vient d’annoncer l’acquisition d’Oakwood Worldwide. Soit un portefeuille de 81 résidences et 15 000 appartements qui vient renforcer la place de leader mondial de l’hébergement de longue durée. Une fois cette acquisition finalisée avec son ancien propriétaire, Mapletree Investments, Ascott franchira en effet la barre de 150 000 unités dans le monde, avec près de 900 établissements dans plus de 200 villes et 39 pays.

Grâce à Oakwood, le groupe Ascott va reprendre des projets de développement qui lui permettront de s’implanter sur de nouveaux marchés, par exemple Cheongju en Corée du Sud ou à Dhaka au Bangladesh. Mais, outre le fait d’encore renforcer sa présence en Asie, où Oakwood est très bien positionné, c’est surtout le marché américain que vise Ascott avec ce rachat. Est-ce d’ailleurs un hasard du calendrier si le groupe singapourien a choisi la date du 4 juillet pour annoncer cette acquisition d’importance ? 

La Californie, New York, Dallas, Denver, Seattle, Washington : fondé à Los Angeles en 1962, Oakwood s’est en effet forgé depuis cette date une solide réputation aux États-Unis qui ouvre de nouvelles perspectives au groupe Ascott qui n’a jusqu’ici que deux propriétés outre Atlantique, le Citadines Connect Fifth Avenue à New York et un autre appart-hôtel Citadines, The Domain, à Sunnyvale.

Alors que Oakwood continuera à être développé parallèlement au portefeuille de marques actuel d’Ascott, Kevin Goh, directeur général pour l’hébergement de Capital Land Investment, a déclaré que son groupe avait l’intention de s’appuyer « sur l’héritage de la marque Oakwood, notamment sur les marchés d’Asie du Sud-Est, d’Asie du Nord et d’Amérique du Nord. »