Quand Airbnb s’attaque au « business travel »

Airbnb n’en finit plus d’occuper le devant de la scène médiatique. Quelques jours après la présentation de sa nouvelle identité visuelle, la plateforme de réservation collaborative s’attaque ouvertement à la clientèle du voyage d’affaires, via un partenariat avec Concur et une nouvelle page dédiée au business travel. Plus d'une trentaine d'entreprises - dont Evernote et Lyft - auraient déjà paraphé un contrat avec le nouveau géant de l'hébergement 2.0. 

Le nouveau look d’Airbnb a déjà fait couler beaucoup d’encre depuis sa présentation le 16 juillet dernier – et essuyé par la même occasion nombre de moqueries et parodies. Pourtant, c’est sur un autre terrain que la plateforme de consommation collaborative dédiée à l’hébergement est en train d’avancer ses pions, et d’écrire un nouveau chapitre de son histoire. Le 28 juillet, le nouvel épouvantail des hôteliers indépendants vient d’officialiser un partenariat avec le spécialiste mondial de la gestion de notes de frais : Concur. A compter de l’automne prochain, les utilisateurs de l’outil Triplink pourront réserver leur logement sur Airbnb tout en profitant des facilités de gestion et de consolidation de leurs notes de frais offertes par la solution Concur. Le tout en répondant au besoin de traçabilité du voyageurs prévu pour en assurer la sécurité. « Nous avons remarqué que les voyageurs d’affaires profitent de plus en plus des nouvelles générations de fournisseurs comme Airbnb » explique Tim MacDonald, vice-président de Concur, qui ajoute : « Il est clair que les salariés veulent Airbnb dans leur programme voyages ».

Le nouveau poids lourd de l’hébergement revendique à l’heure actuelle 10% de voyageurs d’affaires : une part non négligeable au regard des 17 millions de voyageurs référencés par le site, mais qui laisse une marge de progression sur le segment corporate. Le gisement n’a pas échappé aux responsables d’Airbnb, qui tablent sur ce partenariat avec Concur, mais aussi le lancement parallèle de la nouvelle page dédiée au segment voyage d’affaires. Les spécificités « corporate » ne sautent pas encore aux yeux, mais la nouvelle vitrine business devrait rapidement intégrer des fonctionnalités à même de faciliter la réservation des professionnels nomades. « Nous savons qu’Airbnb ne s’adresse pas à tous les « road warrior » tempère néanmoins Chip Conley, à la tête de la division global hospitality chez Airbnb, qui cible notamment « des groupes plus importants, des séjours plus longs ». Six ans à peine après sa création, les perspectives de développement d’Airbnb augurent d’un avenir prometteur, qui pourrait à son tour contribuer à changer en profondeur le voyage d’affaires.