Rome : éternellement attractive

Outre le Sofitel Villa Borghese, dont la réouverture est attendue au début du mois de juillet, l'actualité hôtelière romaine est marquée par l'arrivée de nouvelles adresses haut de gamme.

Sofitel Rome
Le Sofitel Rome Villa Borghese rouvrira ses portes le 1er juillet

Un nouveau souffle mâtiné de dolce vita à l’italienne et d’art de vivre à la française. Le Sofitel Rome Villa Borghese rouvrira ses portes le 1er juillet après d’importants travaux de rénovation conduit par l’architecte d’intérieur Jean-Philippe Nuel, toujours très demandé. Situé près de la via Veneto, ce cinq étoiles est hébergé dans un palazzo du XIXe siècle et se compose de 78 chambres et trois grandes salles de réception. Et puis, il y a surtout l’infinie beauté de la ville qui se laisse contempler depuis le restaurant Settimo sur le toit-terrasse ; la grâce des jardins de la Villa Borghèse, l’imposante silhouette de la basilique Saint-Pierre.

Donnant presque directement sur le forum et le monument à Victor-Emmanuel II, le NH Collection Fori Imperiali joue aussi sur l’ampleur historique de la capitale italienne pour ajouter à son cachet. Ce boutique hôtel intimiste de seulement 42 chambres, dont neuf suites, sera inauguré au troisième trimestre, au sein d’une élégante demeure du XIXe siècle.

Rocco Forte est également passé maître dans l’art de mettre en valeur l’immensément riche patrimoine romain. Après l’Hôtel de Russie, un hôtel fréquenté en leur temps par Cocteau et Picasso et qui a retrouvé son rang de palace il y a une quinzaine d’années, la collection s’est enrichie fin mai d’un deuxième établissement, l’Hôtel de la Ville. Situé lui aussi près de la place d’Espagne, l’établissement de 104 chambres s’inscrit dans le cadre d’un palais du XVIIIe siècle, retranscrit de façon ultra contemporaine. Un décor théâtral sublimé par de grandes terrasses. Avec vue sur la Ville Eternelle bien entendu.