Spas & Thalasso : à la conquête du marché masculin

Crise économique oblige, les Français ont plus que jamais besoin de se ressourcer. En particulier, les hommes d’affaires, de plus en plus stressés au travail, cible choyée par de nombreux établissements bien-être, à Paris comme à la mer ou à la montagne.

Spas, centres de thalasso et de bal-néo-thérapie, stations thermales… l’habitude de prendre les eaux, chère à l’aristocratie du XIXe siècle s’est largement démocratisée depuis le début du XXIe. D’après une étude Raffour Interactif pour l’agence Thalasseo.com, plus de neuf millions de Français ont consommé une offre bien-être en 2011. Parmi tous ces amateurs, des hommes, beaucoup d’hommes – un tiers de ces neuf millions – et parmi eux, une large part  de voyageurs d’affaires. Pression au travail, smartphone toujours greffé à l’oreille, yeux rivés sur l’écran d’ordinateur : la nouvelle condition de l’homme moderne le conduit à s’accorder de plus en plus de moments de détente à côté d’un quotidien stressant.

Attitude décomplexée

D’autant que les tabous sont tombés. Le bien-être n’est plus une affaire de femmes. Juste un chiffre en passant, mais qui en dit long sur cette évolution : selon le cabinet d’études Kline & Company, les ventes de cosmétiques et produits de toilettes masculins devraient atteindre aux États-Unis les 3,2 milliards de dollars en 2016, contre seulement 2,2 milliards en 2006. Un phénomène qui n’est pas cantonné outre-Atlantique et qui se diffuse jusqu’en Asie, en Inde en particulier, où les ventes enregistrent une croissance de +32%.

Métro ou über sexuels : sous l’impulsion d’icônes chéries des fashionistas telles Brad Pitt  ou David Beckham, la gent masculine a pris l’habitude de soigner son apparence, de bichonner son image. Cette attitude décomplexée face à tout ce qui touche au bien-être explique qu’aujourd’hui les hommes sont de plus en plus nombreux à s’abandonner corps et âme aux mains expertes des thérapeutes.

« Les soins masculins sont en constante progression depuis environ quatre ans, décrit Jean Éric Knecht, président du groupe Élégance, spécialisé en formation, audit et conseils en spas. En effet, l’expansion des spas a permis à ces messieurs de passer sans complexe la porte du sensoriel et du bien-être.Accompagnée par leur compagne, la gent masculine a osé franchir le pas. Et une fois qu’elle a testé notre offre, elle revient seule », constate Olivier Carvin, président du groupe hôtelier Maranatha, qui vient d’ouvrir un spa L’Occitane dans son établissement le Moulin de Vernègues en Provence. 

Cette tendance très actuelle soutient l’expansion des spas urbains en France, pays qui détient le record des spas de ville avec une proportion supérieure à 35 % contre une moyenne internationale de 15 %. Les centres de beauté fleurissent au cœur des métropoles, mais également dans les hôtels haut de gamme. Les établissements positionnés sur ce filon ont rapidement vu tout l’intérêt de proposer aux hommes d’affaires – aux femmes aussi, cela va sans dire – des offres répondant aux demandes bien particulières de ces voyageurs pressés : massages anti jet lag, bains ressourçants, voire, pour aller plus loin, des séances de coaching antistress et des séjours soins et activités…

Principale attente ? Des massages qui dénouant efficacement les muscles, le tout dans un temps relativement court et des horaires adaptés. « Alors que les femmes se tournent plutôt vers des soins esthétiques, les hommes recherchent des massages relaxants pour se détendre après une journée de voyage, explique Laurent Noiriel, directeur général adjoint du groupe Réside Études qui vient d’inaugurer la résidence hôtelière cinq étoiles Relais Spa à Roissy. Nous réfléchissons aujourd’hui à étendre les horaires d’ouverture de notre spa de 22h à 23h30 pour pouvoir accueillir les voyageurs qui arrivent avec des vols en soirée. Autre piste : faire des soins plus courts, 20 minutes au lieu de 45, un temps suffisant pour débloquer la nuque. »


Ces attentions particulières, les voyageurs d’affaires pourront aussi en trouver à l’hôtel Burgundy, à Paris, qui a ouvert ses portes après plus de deux ans de travaux de rénovation et s’est doté d’un spa de 250 m² où les hommes d’affaires décompressent et goûtent aux bienfaits de l’eau en toute quiétude… Cette impression de sérénité, ils pourront aussi l’apprécier, à Enghien-les-Bains, à l’hôtel Lucien Barrière dont l’offre d’activités axées sur le bien-être est très étendue avec, en plus, des conseils dispensés par des coachs sur les positions à adopter au travail.

Oasis pour cadres stressés

Aussi élégant sur le terrain que dans les affaires, Serge Blanco a ouvert à Hendaye un hôtel-thalasso haut de gamme (ici, une salle de relaxation).Bref, on l’aura compris, rien n’est trop beau pour séduire les cadres fatigués ! Ainsi, au Royal Thalasso Barrière La Baule, où ces professionnels fourbus représentent près de 35 % de la clientèle, on laisse ses soucis à la porte du centre de thalassothérapie Thalgo. Directement relié à l’hôtel, l’établissement donne le choix entre plusieurs soins, dont la cure Tech-Neck.  Maux de tête, gêne dans les bras ou les mains, élancements dans la nuque ou les épaules… cette expression légèrement barbare désigne ces désagréments dus à de mauvaises postures devant un écran d’ordinateur. Aussi, lors de cette cure, ils travaillent sur la douleur grâce à l’eau de mer chaude, aux massages, aux applications d’algues ou de boues, tout en apprenant à les prévenir à travers une éducation thérapeutique.

En parallèle, pour ceux qui, tout simplement, voudraient prendre soin d’eux, le Royal Thalasso Barrière La Baule a mis en place une nouvelle cure, Thalgo Men, qui allie thalassothérapie et soins esthétiques. De la même manière, le groupe Thalazur présente dans cinq de ses centres – Cabourg, Ouistreham, Royan, Bandol et Antibes – des formules courtes, de trois jours, destinées aux hommes stressés – les escales « authentique masculin » – avec neuf soins antistress. De son côté, Thalassa Sea & Spa, marque du groupe Accor, où la clientèle affaires représente près de 25% du chiffre d’affaires, propose également des packages thématiques de un à cinq jours. Ainsi le Sofitel Quiberon a conçu une offre spécifiquement masculine, « ce que veulent les hommes ».

Bains bouillonnants et massages antistress : après l’effort sur les pentes neigeuses, le spa du Hameau des Airelles joue la carte du réconfort et se privatise lors d’incentives régénérants.Ce ressourcement peut se faire aussi bien seul ou en famille qu’accompagné de ses confrères. En effet, les sociétés montrent aujourd’hui un intérêt croissant pour des incentives régénérants. « Les séjours en thalassothérapie donnent l’occasion de coupler les soins avec des acti-vités de plein air comme le vélo, le golf ou les sports nautiques, argumente Olivier Amblard, directeur de Charente-Maritime Tourisme. À cet égard, notre région est bien équipée pour répondre aux besoins des groupes avec une façade maritime importante, des sentiers de randonnées  et des pistes cyclables à foison… Ajoutez à ces caractéristiques six centres de thalassothérapie, trois de thermalisme et de nombreux spas! Répondant à une charte qualitative, tous nos membres disposent d’une salle de réunions », ajoute Stéphane Villain, président de Charente-Maritime Tourisme et vice-président du conseil général. Ces établissements se sont également adaptés aux besoins de la clientèle MICE, en dispensant, par exemple, des soins en fin de journée.

Un autre des aspects de cette mouvance bien-être, et qui explique l’engouement croissant des organisateurs d’événements, est de donner un réel dynamisme, lors de séjours bien-être à tendance sportive, aux cadres en manque de tonus. « Nous proposons des programmes sur mesure aux entreprises, où nos experts sont disponibles pour conseiller les participants, en particulier en matière de stress et de condition physique », rassure Vincent Moskovt-chenko, directeur marketing et distribution de Thalassa Sea & Spa. Quiberon appuie son offre sur le Cercle Réathlétic, espace exceptionnel dédié aux sportifs aussi bien professionnels qu’amateurs avec un équipement de physiothérapie de pointe. Parmi ses installations, l’Alter-G, un tapis de course en apesanteur, permettant de courir sans ressentir la fatigue !

La santé est également au rendez-vous au Relais Thalasso Baie de la Baule qui lance le concept « Thalavie », un programme personnalisé conçu par des spécialistes, comme l’explique sa responsable, le docteur Aline Corcelle-Requin. : « l’objectif est de faire de la prévention en adressant à chaque client, avant son séjour, un questionnaire de bilan santé via Internet. À partir de cela et des souhaits formulés par la personne, nous proposons un programme sur mesure avec une carte nutritionnelle adaptée et diverses activités. Nous encadrons les clients et les accompagnons pendant quatre à six semaines après leur séjour ». Cette formule déclinée en « Thalavie Business » s’applique aux sociétés souhaitant rehausser la qualité de vie de leurs collaborateurs avec, pour corollaire, de les rendre plus performants au travail.

Il y a loin de la détente à l’inaction, et les établissements n’oublient pas, dans leurs offres, le côté studieux des réunions professionnelles… « Nous avons plusieurs produits séminaires, avec des séjours thalasso-golf ou des formules comprenant des soins à la carte. Côté travail, les entreprises trouvent sur place des salles de réunions et un auditorium », souligne Jacques Courtillé, directeur général du centre Hélianthal de Saint-Jean-de-Luz.

Toujours sur la côte basque, à Hendaye, le centre Serge Blanco Thalasso & Spa joue sur plusieurs tableaux, avec des séjours entreprises qui s’articulent autour d’un savant mix entre travail, bien-être, ballon ovale – cela va de soi chez cet illustre arrière du XV de France – et gastronomie, Sud-Ouest oblige. « Les entreprises demandent à inclure dans leur programme bien-être des ateliers du goût animés par un chef de renom comme Cyril Lignac. Elles aiment aussi pouvoir inviter les gagnants du jeu télévisé Master Chef à se joindre au groupe », remarque Dominique Derron, responsable marketing.

Détente au grand air

En région bordelaise, près de Versailles ou face aux glaciers à Chamonix, les spas Caudalie font la promotion de la vinothérapie à travers la FranceParmi les autres tendances, les sociétés recherchent également des cadres intimistes afin de favoriser les échanges, à l’image du spa marin du Val André Thalasso Resort, à Pléneuf en Bretagne, qui se destine aux groupes d’une trentaine de personnes. Dans cet établissement flambant neuf, 16 cabines de soins attendent les participants ainsi qu’un parcours hydro-actif, une piscine d’eau de mer, un hammam, un espace de cardio-fitness dernier cri.

Niché sur son île privée à Saint-Cyprien Sud, l’hôtel Île de la Lagune va loin dans la personnalisation avec le plus privé des thalasso-spas de France : neuf cabines de soins très haut de gamme, avec une vue à la fois sur la mer, la montagne et les marinas environnantes ! Et cerise sur le gâteau, comme posée sur le toit, une piscine d’eau de mer à débordement… L’évasion se poursuit avec des dîners croisières en catamaran ou des parties de golf encadrées par un professionnel.

Les amateurs de détente, mais aussi de grande nature, peuvent également se rendre à Bagnères-de-Bigorre, dans les Hautes-Pyrénées, à Aquensis, la « cité des eaux ». Là, le centre et ses 3 500 m² se priva-tisent pour des soirées hors du commun : dîner, animation musicale avec, en plus, accès aux hammam, sauna, jacuzzi, aux deux piscines d’eau thermale, au belvédère et au solarium. En journée, les groupes peuvent coupler les soins avec des activités de plein air : via ferrata, rafting, accès au pic du Midi. Et ski, bien évidemment…

Car bon nombre de stations ont développé une offre bien-être pour agrémenter les journées neigeuses. Ainsi l’hôtel Marmotel du groupe Maranatha, à Pra-Loup, dans les Alpes du Sud, s’est-il doté d’un nouveau spa – by Adriana Karembeu – où la clientèle affaires peut bénéficier de soins relaxants. À Montgenèvre, les entreprises peuvent aussi privatiser les spas des hôtels Hameau des Airelles et du Chalet Blanc, du groupe MMV, où sont dispensés des massages antistress.

Massage à l’aveugle

Les hommes d’affaires revendiquent l’égalité des sexes face au bien-être. Ils sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à passer sans la moindre gêne la porte des spas, juste pour le plaisir de s’extraire d’un quotidien stressant.Autre exemple, aux Orres, au spa privé L’Instant étoilé, où, après leur journée de ski, les groupes ont droit à des massages du dos avec gommage au sable noir et appli-cation d’une boue  chauffante sur la colonne vertébrale. Ils ont également la possibilité de bénéficier d’un massage sportif spécial jambes lourdes et courbatures à l’huile d’eucalyptus.  À quelques cimes des Orres, à la station thermale de La Léchère, en Savoie, les attend le plus grand spa des Alpes françaises, idéal pour se ressourcer avec ses 1 500m² dédiés à la détente et au bien-être. Son eau, qui sort de terre à 61°C, possède en plus des vertus médicales reconnues dans l’amélioration du tonus veineux et de la mobilité articulaire.

Toujours en Savoie, à Aix-les-Bains, l’hôtel Club Villa Marlioz a entièrement rénové son espace spa et détente Aqualioz. Il comporte désormais 22 cabines de soins et de massages, une grande piscine couverte chauffée à 30°C avec buses hydromassantes accessibles directement depuis les chambres. Enfin, au bord du lac de Divonne-les-Bains, à la frontière suisse, la Villa du Lac a mis en place pour ses clients affaires des modelages sur mesure de 30 minutes de deux parties du corps ! Au choix : le dos, les mains, les jambes et les pieds. D’autre part, une séance de Makko-Ho, étirements japonais, est offerte à tous les membres d’un séminaire.

Car le bien-être se teinte parfois d’originalité. Dans les Pyrénées, à Louden-vielle, le dépaysement est garanti au centre thermoludique Balnéa où les bains amérindiens, romains, tibétains et japonais invitent à l’évasion. Mais le plus surprenant se trouve sans nul doute à Paris, où le spa Dans le Noir reçoit les groupes MICE… dans l’obscurité ! Massés par des non-voyants, les invités perdent la notion du temps, leurs corps se détendent, leur esprit suit… la relaxation est totale ! 

1 —Cuisine minceur ou gastronomie : le goût prend une part active au sein des séminaires thalasso. 2 — Au fl de leurs déplacements, les grands voyageurs ont pris goût aux offres bien-être pour oublier leur fatigue. Pour son nouveau salon VIP à Roissy, Air France s’est inspiré de cette tendance avec un spa Clarins.