Toyota mise sur les véhicules autonomes d’Uber

Toyota a décidé d’investir 500 millions de dollars (428 millions d’euros) dans Uber. Objectif : travailler ensemble au développement des véhicules autonomes à l’horizon 2021.

Uber Toyota
Les responsables d'Uber et de Toyota travaillent ensemble au développement des véhicules autonomes

L’épisode de Tempe (Arizona), où un véhicule autonome Uber avait percuté mortellement une piétonne en mars dernier, n’a pas mis fin aux ambitions du géant américain. Un accord conclu avec Toyota le 27 août a donné un nouvel élan au projet Uber. Il voit le constructeur japonais investir 500 millions de dollars dans son partenaire américain, et prévoit une coopération poussée entre les deux acteurs. « Cet accord est le premier du genre pour Uber et témoigne de notre engagement à apporter des technologies de classe mondiale au réseau Uber », explique Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber. « Notre objectif est de déployer les voitures à conduite automatique les plus sûres au monde sur le réseau Uber, et cet accord est une nouvelle étape importante pour faire de cet objectif une réalité. La technologie de pointe d’Uber, l’engagement de Toyota en matière de sécurité et ses prouesses de fabrication renommées font de ce partenariat un complément naturel. J’ai hâte de voir ce que nos équipes accompliront ensemble », poursuit Dara Khosrowshahi. Les deux acteurs sont désormais tournés vers 2021, date à laquelle doivent être déployés les véhicules autonomes de type Toyota Sienna Minivans, combinant les technologies des deux partenaires : l’Autonomous Driving System d’Uber et le Toyota Guardian.