Value Alliance : quelle valeur ajoutée pour le passager ?

Value Alliance airlines 2016
Value Alliance est le premier modèle du genre dans le secteur du transport aérien à bas tarifs

Une nouvelle alliance aérienne vient de voir le jour en Asie. Lundi 16 mai, les PDG de huit compagnies aériennes low cost d’Asie ont signé un accord portant sur les fonds baptismaux de Value Alliance, premier modèle du genre pour le segment du transport aérien à bas tarifs. Calqué en partie sur les grandes alliances des compagnies traditionnelles, Value se veut surtout un instrument au service du passager plutôt qu’une mise en commun de ressources marketing et stratégiques ou de politiques d’achat conjointes.

Huit compagnies ont ainsi adhéré à la nouvelle entité, impulsée par le PDG de Scoot, filiale hybride/low cost de Singapore Airlines. C’est donc sans surprise que Scoot se retrouve dans Value Alliance, de même que sa filiale thaïlandaise NokScoot exploitée en joint-venture avec le transporteur local Nok Air. Qui fait lui aussi partie de Value Alliance, tout comme l’autre filiale low cost de Singapore Airlines, Tiger Air et Tiger Air Australia. Hormis ce pool proche de SIA, on relève la présence de Cebu Pacific (Philippines), Jeju Air (Corée) et Vanilla Air, filiale du Japonais All Nippon Airways.

Les huit transporteurs exploitent une flotte de 174 appareils qui desservent plus de 160 destinations depuis 17 plaques-tournantes. On notera cependant que quelques unes des plus grosses compagnies low cost de la région sont portées absentes. A commencer bien entendu par le mastodonte AirAsia. Mais dont la taille rend une intégration dans Value Alliance relativement dérisoire – en tout cas stratégiquement sans intérêt. A lui seul, le groupe AirAsia pèse près de 51 millions de passagers avec une flotte de 170 appareils répartis sur sa demi-douzaine de filiales. Le réseau d’AirAsia comprend déjà près de 110 escales, un chiffre finalement proche de celui de Value Alliance.

Autre grand absent de la nouvelle alliance : l’Indonésien Lion Air. Là encore, on peut penser qu’il ne s’agit pas d’un enjeu stratégique essentiel pour le premier transporteur indonésien en nombre de passagers. La compagnie transporte quelque 37 millions de passagers annuels et a une flotte de 190 appareils pour la seule Indonésie. Mais elle reste essentiellement un opérateur domestique exploitant moins d’une dizaine de lignes internationales.

Dernier grand groupe absent de Value Alliance, Jetstar, filiale de l’Australien Qantas. La compétition étant intense entre SIA et Qantas, il était donc peu probable que la filiale low cost rejoigne la nouvelle alliance.

Parmi les compagnies potentielles qui pourraient à court terme rejoindre Value Alliance, citons Tiger Air Taiwan et probablement Vietjet au Vietnam. On peut penser qu’à plus long terme, une low-cost de Chine continentale et un représentant du marché indien pourraient rejoindre le groupe.

Value Alliance capacites en sieges par compagnie aerienne juin 2016
Capacités en sièges de Value Alliance par compagnie aérienne (juin 2016)

Quels avantages pour le passager ?

Qu’apportera Value Alliance à ses passagers outre la force de son réseau de 160 destinations ? Tout va se jouer autour du futur site web de l’alliance. Il permettra au passager en un seul clic d’acheter un billet sur l’ensemble des destinations, soit en vol direct, soit avec une correspondance. La transaction sera simplifiée car unique, et les tarifs devraient être ajustés et en s’inscrivant notamment à la baisse.

Outre le vol, Value Alliance va proposer sur son moteur de réservation la possibilité d’ajouter des options telles que la réservation d’un siège, d’un excédent supplémentaire de bagages ou encore un repas. Le site est encore en construction mais il devrait être opérationnel dans les prochains mois. Le portail de réservation unique aux huit compagnies devraient leur permettre d’accroître leurs recettes de 20% en moyenne en attirant plus de passagers.

Enfin le passager va réellement bénéficier d’une offre alternative conséquente en vols. Value Alliance a par exemple la plus grosse capacité au départ de Manille – base principale du géant low-cost philippin Cebu Pacific. Manille est ainsi reliée à 57 destinations avec une offre mensuelle de 768 000 sièges. Suivent Bangkok avec 37 lignes et près de 510 000 sièges par mois et Singapour avec 57 lignes aériennes et quelques 469 000 sièges mensuels. Suivent ensuite Séoul Gimpo et Cebu, Value Alliance étant présente avec une capacité de 255 000 sièges par mois.

Value Alliance presence en nombre de sieges-par destination juin 2016
Présence de Value Alliance en nombre de sièges par destination (juin 2016)