L’Australie toujours hors de portée en 2021

Melbourne (photo: Chris Phutully from Australia / CC BY)

Le gouvernement australien vient de présenter son budget pour l’année fiscale 2020/2021. Avec l’hypothèse que les visiteurs internationaux ne seront pas autorisés à venir dans le pays avant la fin 2021.

A peine son budget présenté officiellement pour l’année fiscale 2020/2021, le gouvernement australien a précisé qu’il n’envisageait pas de réouverture du pays à l’international avant la fin de 2021. L’information a été communiquée par Josh Frydenberg, trésorier fédéral, durant une rencontre avec les médias au National Press Club d’Australie mercredi 7 octobre.

Dans sa présentation à la presse, le trésorier assumait que « les voyages internationaux, y compris ceux des touristes […] devraient rester largement inaccessibles jusqu’à la fin de l’année prochaine, puis reprendre progressivement au fil du temps. On table sur un vaccin disponible vers la fin de 2021 dans nos hypothèses de budget ».

Josh Frydenberg a cependant annoncé une reprise des voyages entre états fédérés australiens avant la fin de l’année. Les frontières domestiques sont en effet fermées depuis la reprise de l’épidémie fin août. Seule exception, l’Australie Occidentale (région de Perth) devrait patienter jusqu’en avril 2021 pour accueillir sur son sol des voyageurs domestiques.

Peu d’espoirs sur un retour des voyageurs européens

Le verrouillage de l’Australie ne serait cependant pas total. Le gouvernement souhaite créer en effet des corridors de voyages. Un tel corridor est déjà confirmé avec la Nouvelle-Zélande qui n’enregistre que peu de cas de covid-19. Il est possible que le Japon et Singapour bénéficient de mesures similaires au premier trimestre 2021.

En revanche, l’Europe semble pour le moment totalement exclue de telles mesures face à la reprise de la pandémie. En 2019, l’Australie accueillait 1,65 million d’Européens, dont 143 700 visiteurs en provenance de France. La totale fermeture du pays s’est ainsi traduite par une baisse de 52% des visiteurs de janvier à juillet. Ce chiffre prend cependant encore en compte les mois « normaux » de janvier et février. Juillet montre en revanche l’étendue des dégâts. Le pays a en effet recensé 980 arrivées d’Européens dont 50 de Français. Soit une chute des arrivées supérieure à 99%.

Dans un tel contexte, plusieurs compagnies aériennes ont décidé de suspendre leurs vols. Etihad vient d’annoncer arrêter sa desserte de Brisbane. La compagnie d’Abu Dhabi suit Malaysia Airlines, qui a cessé en septembre ses liaisons vers Adelaide, Brisbane et Perth. Qantas avait également annoncé en juillet ne pas reprendre ses vols avant mars 2021.

Le gouvernement fédéral australien a fixé une jauge hebdomadaire de 6,000 retours de citoyens australiens bloqués à l’étranger. Cette jauge existe depuis juillet pour ne pas engorger les quelques hôtels réquisitionnés pour des quarantaines. L’impossibilité de rentabiliser les vols internationaux équivaut à une mission impossible.

D’autant que le second plus important aéroport du pays, Melbourne, reste fermé à l’international. L’Etat de Victoria se trouve en effet au cœur de la contagion. On y recensait 75% de tous les cas de covid dans le pays au 9 octobre.