Bangkok, nouvelle « megacity » d’Asie

Le développement des transports publics à Bangkok étend la zone de chalandise de la capitale thaïlandaise. Avec l’émergence de nouveaux quartiers d’affaires et de loisirs qui constituent une nouvelle opportunité pour l’hôtellerie de luxe…

Bangkok
Transports, hôtellerie, aménagements : Bangkok grandit à toute allure et atteindra rapidement le statut de "megacity"

Un forum organisé en début d’année à Bangkok a fait le point sur l’évolution de la capitale thaïlandaise, analysant notamment les implications sur le secteur hôtelier. Selon l’organisateur du forum, Bill Barnett, Directeur Général du cabinet de consulting C9 Hotelworks, le développement des infrastructures dans la métropole aura un effet durable sur la ville, en pleine mutation.

« Plus de 450 km de voies ferrées vont s’ajouter officiellement au cours des cinq prochaines années. Cette nouvelle accessibilité sur tout le territoire de la ville vont transformer Bangkok en la nouvelle ‘Megacity’ de l’Asie, une mégapole de niveau mondiale, qui n’aura d’équivalent que Shanghai et Tokyo dans la région. Bangkok entre dans la lignée de villes comme New York ou Londres », estimait-il en préambule de ce forum.

Ses estimations sur le nombre de km de voies ferrées pourraient être un peu optimiste. Mais il est en revanche certain que d’ici 2023, Bangkok sera sillonnée par sept à huit lignes de métros et trains urbains (contre 5 actuellement), doublant pratiquement son réseau de 110 km de voies ferroviaires à 270 km.

Le gouvernement semble en effet prendre conscience qu’un maillage efficace de la métropole par des transports efficaces sera la clé de la réussite économique de Bangkok. Il a ainsi pris la décision récente de construire une ligne ferroviaire à grande vitesse reliant entre eux les trois aéroports de la capitale. Trois, car en plus des deux aéroports de Don Mueang – réservé aux low cost et base d’AirAsia – et de Suvarnabhumi où se concentrent les compagnies internationales dont Thai Airways, il faut ajouter la plateforme d’U-tapao/Pattaya. Certes, il est situé à 120 km de la capitale mais la ligne à grande vitesse le rapprochera à une quarantaine de minutes du centre de Bangkok. Et le propulsera de facto comme troisième porte d’entrée aérienne de la métropole.

le plus grand nœud ferroviaire d’Asie du Sud-Est

Un accès parfait à Bangkok ne se résume d’ailleurs pas aux seules liaisons aéroports-ville. Il y a aussi ce méga projet de construction d’une nouvelle gare ferroviaire centrale à Bang Sue, au Nord de la capitale. Ce sera, une fois achevé, le plus grand nœud ferroviaire d’Asie du Sud-Est”, décrit Bill Barnett.

Ce boom des infrastructures attise les convoitises des investisseurs du secteur immobilier. Ce qui se traduit par un boom des résidences privées (appartements) mais aussi des hôtels. Après s’être concentrés pendant plusieurs années sur les quartiers d’affaires traditionnels de la capitale – essentiellement les zones le long des rues Sukhumvit, de Silom/Sathorn et de Siam Square -, on voit maintenant l’hôtellerie de chaînes s’établir dans de nouveaux quartiers, devenus de véritables centres d’affaires. C’est le cas autour du boulevard Rama 9 au centre-ville nord, qui a vu par exemple l’implantation du siège d’Unilever. Ou autour de la gare de Makassan au centre de Bangkok.

Les projets se multiplient également dans le quartier de Rangsit situé au Nord de la ville, entre la nouvelle gare centrale de Bang Sue et l’aéroport de Don Mueang. « On voit apparaître beaucoup de nouveaux hôtels dans les segments trois étoiles + et quatre étoiles dans le Nord de Bangkok. C’est une tendance lourde et cela tient à l’amélioration des transports », explique Jesper Palmqvist, Directeur Asie Pacifique pour STR, un cabinet de consultants spécialisés dans l’hôtellerie et le commerce.

« Certains quartiers commencent à être redécouvert : Chinatown (Yaowarrat) est investi par les boutique-hotels, mais l’un des développements les plus spectaculaires a lieu le long du fleuve Chao Praya, en raison de sa qualité urbaine avec des perspectives incroyables sur la ville », poursuit Jesper Palmqvist.

Cette partie de Bangkok est en train d’attirer les hôtels de grand luxe comme le tout récent Capella Hotel & Resort ou les futurs Four Seasons et Residences by Mandarin Oriental, Récemment, le très beau bâtiment en style néo-palladien qui abritait les douanes royales – une structure de plus de 130 ans d’âge – a finalement été fermé pour devenir un nouvel hôtel de grand luxe.

Le fleuve revient donc au cœur de la vie commerciale de Bangkok. « Le Chao Praya offre du glamour, de l’authenticité, des services et avant tout une excellent accessibilité », ajoutait le directeur du futur centre commercial de luxe ICONSIAM, Mr Supoj Chaiwatsirikul. Les propriétaires de ce nouveau mall de très grand luxe, coincé entre le Peninsula et le Millenium Hilton, a d’ailleurs généreusement décidé de financer la ligne de métro qui desservira le centre… Comme le disent souvent les investisseurs hôteliers. « Le succès d’un hôtel se résume en trois mots : sa situation, sa situation et sa situation ». Bangkok l’a bien compris !