British Airways : retour à Durban

British Airways relance sa desserte sans escale entre Londres Heathrow et Durban en Afrique du Sud après une interruption de 18 ans. Une opportunité pour cette métropole de 3,2 millions habitants, parmi les plus dynamiques de l’hémisphère Sud.

DR British Airways
Les vols British Airways vers Durban débutent le 29 octobre

Le retour de British Airways à Durban à partir du 29 octobre va se traduire par trois vols hebdomadaires sans escale, effectués en Boeing 787-8 Dreamliner avec trois classes de service.

Les vols quitteront Londres dans l’après-midi chaque lundi, jeudi et samedi, le vol de retour arrivant également à Londres en fin d’après-midi avec la possibilité de correspondances sur les principales métropoles européennes dont Paris, Bruxelles et Genève. La ligne sera le seul vol depuis l’Europe vers la métropole portuaire.

A Durban, British Airways travaillera avec son partenaire sud-africain Comair, qui propose de nombreuses correspondances sur le reste de l’Afrique du Sud.

La ligne Londres-Durban a longtemps constitué un axe traditionnel pour British Airways. Après tout, Durban a toujours été une ville relativement prospère aux mœurs très britanniques… Mais le retour du transporteur britannique n’a plus grand-chose à voir avec le liens historiques qu’entretenaient Londres et Durban. Il s’agit avant tout d’un pragmatisme très coutumier de la compagnie britannique. Durban est aujourd’hui la capitale de la province du Kwazulu Natal avec une population atteignant 3,1 millions d’habitants dans sa région urbaine. Elle a de fait dépassé Johannesburg et joue presque à part égale avec Le Cap.

Sa puissance économique en Afrique du Sud est reconnue : elle est le port le plus important du pays aujourd’hui, le second d’Afrique après Port Saïd en Egypte et également  le 4ème plus grand port de containers de tout l’hémisphère sud. Chaque année, quelque 4 500 navires commerciaux amènent plus de 32 millions de tonnes de fret en transit dans le port de la métropole. L’aéroport accueille pour sa part cinq millions de passagers par an, dont 350 000 à l’international. La France d’ailleurs reconnait aujourd’hui le dynamisme de la ville avec une antenne de la Chambre de Commerce et d’Industrie franco-sud africaine, installée en ville depuis 2013. Le statut portuaire fait de Durban l’une des villes les plus cosmopolites du pays avec la plus importante communauté indienne et asiatique d’Afrique du Sud.

Bénéficiant d’un climat subtropical, Durban est également connue pour son activité touristique balnéaire avec une façade maritime sur l’Océan Indien. Durban prend d’ailleurs des allures de Miami, Rio ou de Brisbane en Australie avec ses immeubles modernes au pied de la plage. Selon le rapport annuel de l’office du tourisme de la province du KwaZulu Natal, quelque quatre millions de visiteurs (domestiques et internationaux) ont été enregistrés en 2016 dans la province dont plus de 60% séjournant dans la région métropolitaine de Durban.

Le nombre de touristes internationaux a atteint près de 750 000 arrivées en 2016, l’Europe représentant un peu de 100 000 touristes par an. La France génère environ 25 000 arrivées annuelles sur la région, derrière le Royaume-Uni (45 000 arrivées) et l’Allemagne (40 000 arrivées). Selon les statistiques de la région, 18% de tous ces voyages avaient un profil affaires.