Variant Omicron : suspension des vols depuis l’Afrique australe en France comme ailleurs

La découverte du nouveau variant Omicron en provenance d'Afrique australe fait paniquer les autorités autour du monde. De nombreux pays dont la France ont coupé les liaisons avec la région. D'autres se referment purement et simplement.
Des avions européens sur le tarmac de l'aéroport de Johannesbourg (Photo : Marriott Protea Hotel O.R Tambo International Airport)

Le nouveau variant, baptisé Omicron, est considéré comme dangereux en raison d’un nombre très élevé de mutations. Et donc d’une possible inefficacité des vaccins actuels face à ce variant. S’exprimant sur la BBC, le professeur Tulio de Oliveira, directeur du Centre for Epidemic Response and Innovation en Afrique du Sud, a déclaré qu’il y avait une « constellation inhabituelle de mutations » et qu’elle était « très différente » des autres variantes qui ont circulé.

Conséquences : nombre de pays, comme la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni ou les Etats-Unis ont déjà suspendu les vols en provenance de toute l’Afrique australe. La mesure concerne non seulement l’Afrique du Sud mais aussi le Malawi, le Mozambique, la Namibie ou le Zimbabwe.

principe de précaution maximale

En France, sept pays de la région sont concernés depuis vendredi : l’Afrique du Sud donc, mais aussi le Lesotho, le Botswana, le Mozambique, la Namibie, l’Eswatini et le Zimbabwe. La décision, avec entrée en vigueur immédiate, est prévue pour une durée minimum de 48 heures. Elle s’applique quel que soit le statut vaccinal des voyageurs.

« En raison de la découverte d’un nouveau variant du coronavirus particulièrement préoccupant, le Gouvernement fait le choix de suspendre pour une durée minimale de 48 heures les arrivées en provenance des pays d’Afrique australe« , indique le communiqué de Matignon, évoquant un « principe de précaution maximale« .

activer le frein d’urgence

Dans la foulée, la présidente de la Commission européenne a annoncé vendredi : « La Commission européenne a proposé aujourd’hui aux États membres d’activer le « frein d’urgence«  sur les voyages en provenance des pays d’Afrique australe et des autres pays touchés afin de limiter la propagation du nouveau variant ». Ursula von der Leyen poursuit : « Tous les voyages aériens à destination de ces pays doivent être suspendus. Ils devraient être suspendus jusqu’à ce que nous ayons une idée claire du danger que représente ce nouveau variant. Et les voyageurs revenant de cette région doivent respecter des règles strictes de quarantaine« .