Cowarobot R1 : la valise motorisée qui suit le voyageur d’affaires

DR Cowarobot
Le modèle R1 de Cowarobot suit son propriétaire et évite les obstacles

Smartphone, montre, ou même baskets connectées : la panoplie branchée du voyageur d’affaires ne cesse de s’étendre. Le dernier angle d’attaque des fournisseurs porte sur le compagnon indéfectible du voyage d’affaires : son bagage. Depuis plusieurs mois déjà fleurissent les projets en tous genres sur le marché de la valise intelligente, capable de recharger la batterie d’un appareil mobile ou d’être localisée par smartphone. Avec son modèle R1, le constructeur chinois Cowarobot va plus loin en imaginant un bagage qui suit le voyageur d’affaires comme son ombre. Cette valise motorisée est dotée de roues rétractables, qui la « propulsent » à une vitesse de pointe de 7 km/h : un rythme amplement suffisant, à moins d’imaginer une nouvelle discipline olympique avec valise ou – c’est plus fréquent – de vouloir attraper un vol en fin d’embarquement…

DR
La valise connectée se porte près du corps, toujours avec style…

La valise R1 détecte son propriétaire grâce à un bracelet connecté, qui lui permet également de déverrouiller le système Co-smart, et même de rappeler son bagage près de soi à l’heure de quitter un restaurant, par exemple. Des capteurs intégrés à cette valise intelligente lui permettent d’éviter les obstacles, le long d’un trajet qui peut atteindre jusqu’à 20 kilomètres environ (12,5 miles). Et pour s’assurer que le bagage aura bien le « coffre » pour tenir ce semi-marathon, l’application qui accompagne R1 permet au voyageur de s’enquérir du niveau de batterie de l’engin, et le cas échéant le recharger avant le départ. En outre, R1 est aussi doté d’un chargeur amovible, capable de recharger un iPhone 6S jusqu’à neuf fois, selon Cowarobot, qui assure que son bagage répond aux normes aéroportuaires en termes de sécurité. Une précision qui fait sens, à l’heure où sont interdits certains appareil mobiles – le Samsung Galaxy Note 7, pour ne pas le nommer – se voient refuser l’embarquement après plusieurs incidents en vol.

DR
Le bagage R1 peut recharger un appareil mobile

Le projet R1, lancé sur le site de financement participatif Indiegogo, a d’ores et déjà dépassé ses objectifs : 515 706 dollars ont été récoltés, soit 501% du but fixé par Cowarobot. Il en coûtera 700 dollars (un peu plus de 620 euros) aux voyageurs d’affaires qui rêvent de se promener les mains libres à Roissy ou ailleurs. Démonstration en vidéo :