Décideur : Sébastien Calmejane, directeur des ventes France d’EasyJet

“ Easyjet a continué à développer ses services tout en conservant son ADN de compagnie low cost qui a fait son succès depuis 20 ans ”

Comment se porte easyJet qui vient de fêter ses 20 ans ?

Sébastien Calmejane – Très bien. En 20 ans, la compagnie est passée de deux à 250 appareils pour devenir la quatrième compagnie en Europe avec 68 millions de passagers. Nous desservons au total 137 aéroports dans 31 pays. Cette année, l’augmentation de trafic est de 6 % à 7 % en Europe et de 5 % dans l’Hexagone. La France, où easyJet est devenu une vraie alternative aux compagnies régulières sur le moyen-courrier, est notre deuxième marché derrière la Grande-Bretagne. Nous y disposons de 190 lignes depuis 19 aéroports, dont cinq bases à Paris-CDG, Paris-Orly, Lyon, Nice et Toulouse. Nous ajoutons régulièrement des fréquences sur nos lignes majeures comme Paris-Nice ou Paris-Toulouse, mais easyJet est aussi forte sur les transversales, avec des dessertes comme Lille-Toulouse et Nantes-Lyon. Des ouvertures de lignes sont à l’étude. La marge de progression reste importante, car, si la part de marché des low cost est de 45 % en Europe, elle n’est encore que de 25 % en France.

La clientèle affaires est-elle clé pour vous ?

S. C. – Oui, easyJet va continuer à investir pour se développer et apporter plus de services aux voyageurs affaires. Cette clientèle représente 20 % de nos passagers en Europe, et même 24 % en France. Nous enregistrons une croissance à deux chiffres en 2015 grâce à nos partenariats avec les agences spécialisées comme Carlson Wagonlit, American Express Voyages d’Affaires, HRG, BCD, Egencia, mais aussi avec les réseaux comme Selectour Afat et Manor. EasyJet a aussi signé plus de 200 accords avec des entreprises pour les aider à faire des économies dans leur budget voyages.

Quelle est votre force sur ce marché ?

S. C. – Notre force ? C’est la simplicité de nos trois offres avec un billet Standard au meilleur prix incluant un bagage en cabine, un tarif Inclusive via les GDS avec en plus un bagage en soute, le choix du siège, la gratuité des frais de paiement et de gestion par carte bancaire. Enfin, le tarif Flexi apporte un maximum de services comme l’embarquement prioritaire, le passage rapide des contrôles de sécurité, le changement de nom jusqu’à deux heures avant le départ et de vol si votre réunion a été plus courte ou a traîné en longueur.

Un appareil easyJet au sol

Quels sont les nouveaux services lancés pour les passagers affaires ?

S. C. – Début 2016, easyJet lancera Flight Club, un programme de fidélité destiné aux voyageurs fréquents, les passagers affaires en particulier. Flight Club apportera de réels avantages comme l’accès à un centre d’appels dédié, la possibilité d’échanger son billet sans frais et de façon illimitée et aussi de modifier jusqu’à cinq fois par an le nom du passager. Le programme offre aussi la garantie du prix le plus bas, la compagnie remboursant la différence dans le cas contraire. Pour autant, le programme easyJet Plus, qui a fait ses preuves depuis 2008, continuera à être opérationnel, le client bénéficiant gratuitement de l’attribution d’un siège, d’un bagage en soute et du coupe-file à l’embarquement.

D’autres projets sont-ils à l’étude ?

S. C. – Notre application, téléchargée 14 millions de fois, va évoluer suite à des tests effectués à l’aéroport londonien de Gatwick. Jusqu’à 60 % de nos clients utilisent les cartes d’embarquement sur mobile. L’expérience voyageur est très importante pour easyJet.

Que va faire easyJet de ses bénéfices records ?

S. C. – Continuer à développer son réseau en ouvrant des bases, les dernières en date étant Hambourg, Porto et Amsterdam ; investir dans 100 appareils A320neo, livrés à partir de juin 2017, afin d’avoir une flotte efficace, gage de tarifs toujours plus compétitifs. Le modèle low cost va rester, même si nous y ajouterons d’autres services. Il est dans l’ADN d’easyJet et cela marche vu nos résultats !

Ses dates clés

2001
Diplômé d’un mastère Marketing Management Communication de l’Ecole supérieure de Commerce (ESC) de Toulouse.

2006
Directeur des Ventes pour HRS (Hotel Restauration Service).

2010
Directeur des ventes chez American Express Business Travel.

2011
Sébastien Calmejane rejoint easyJet en tant que Directeur des ventes France.