Deux projets d’aéroport à Manille

Pour soulager des infrastructures aéroportuaires saturées, les destinations business asiatiques se lancent dans la construction de nouvelles plateformes, notamment à Manille.

Cebu Pacific DR
Terminal 3 de l'aéroport Ninoy Aquino à Manille

Les aéroports asiatiques, longtemps des références en matière de service et de capacité, souffrent de plus en plus de congestion. A Bangkok et Jakarta, les autorités s’activent au développement de nouvelles aérogares ou à l’expansion de celles existantes, tandis qu’à Ho Chi Minh Ville, les travaux du tout nouvel aéroport continuent. Mais c’est Manille qui devrait connaître une vraie révolution aéroportuaire. Le vieil aéroport de Manille Ninoy Aquino (NAIA) est au bord de l’asphyxie avec plus de 50 millions de passagers et ce sans réelle possibilité d’expansion. Les autorités ont récemment confirmé le développement de l’aéroport international de Clark, à 50 km au nord de la capitale. Une nouvelle aérogare, capable d’accueillir 12,5 millions de passagers, y ouvrira en 2020, tandis que trois autres terminaux sont aussi prévus pour supporter un trafic estimé à terme à 100 millions de passagers. L’ajout d’une ligne ferroviaire express vers Manille sera cruciale au succès de Clark. Autre projet confirmé, le lancement d’un nouvel aéroport à Bulacan, à 35 km au nord-ouest de Makati, le quartier d’affaires de la capitale philippine.