Garuda Indonesia renonce au voyage d’affaires en Europe

Garuda Indonesia est devenu le champion des changements d’horaires de dernière minute. Après Londres, le transporteur indonésien a annoncé mardi changer de ligne sur Amsterdam-Jakarta, remplacé par Amsterdam-Medan-Bali.

Garuda
Confrontée à des difficultés économiques, Garuda revoit son plan de vol vers l'Europe

Voici donc le neuvième changement d’horaire de Garuda Indonesia cette année en Europe, une modification dont l’entrée en vigueur est fixée au 1er octobre. Les huit précédents changements avaient affecté la ligne Jakarta-Londres, annulée par deux fois, proposée avec une escale à Amsterdam, puis transformée en une ligne Bali-Jakarta, et enfin transformée en un vol Londres-Medan et Bali depuis septembre.

Garuda vient de procéder de la même manière sur Amsterdam. La compagnie cessera la semaine prochaine sa ligne sur Jakarta et remplacera cette liaison par un vol Amsterdam-Medan-Bali. Une surprise pour les passagers affaires se rendant dans la capitale indonésienne et qui devront par conséquent patienter et changer d’avion à Medan.

Le problème se posera pour les passagers se rendant vers d’autres destinations en Indonésie, comme Surabaya, Semarang ou Makassar, d’importantes villes d’affaires et de commerce. Le réseau de Garuda à Medan est surtout orienté vers le reste de Sumatra et une poignée de destinations sur l’île de Java.

Selon les journaux néerlandais, ce nouveau service est proposé comme moyen de « mieux répondre à la demande des Pays-Bas et de l’Europe« , où une majorité de voyageurs se rendent à Bali lorsqu’ils sont en Indonésie, selon le Vice-Président Europe de Garuda, Dewar Kadek Rai. Le nombre de vols est cependant réduit à trois fréquences. La nouvelle ligne permettra un gain de temps d’une heure sur le trajet vers Denpasar.

Le temps de vol sera désormais inférieur à 18 heures pour rejoindre Bali depuis Amsterdam. Les vols seront assurés par un Airbus A330-200 offrant cependant une plus importante classe affaires (dix fauteuils supplémentaires soit 36 sièges-lit) que sur les actuels Boeing 777-300. Ces changements à répétition démontrent en fait les difficultés du transporteur indonésien, confronté a une situation financière tendue. La situation de la compagnie s’est encore dégradée après la récente décision du gouvernement d’imposer une baisse des tarifs sur les lignes domestiques. Pour les hommes d’affaires, l’Europe perd toutes ses lignes sans escale vers Jakarta, ne laissant plus que KLM et Turkish Airlines…