Google Translate promet une mise à jour historique

La dernière mise à jour de Google Translate passe d'une traduction "mot à mot" à une approche par phrase, enrichie par le machine learning. Google promet la plus grande avancée de l'outil depuis 10 ans...

DR Google
Google Translate progresse davantage en une mise à jour qu'en dix ans d'existence, selon les responsables du projet

Le smartphone mettra-t-il un terme au mythe de la tour de Babel, inventant une sorte d’esperanto 2.0 brisant les barrières de la langue ? Le chemin est encore long, mais les spécialistes des nouvelles technologies investissent pour faciliter la communication des voyageurs, qu’il s’agisse de parler affaires ou plongée sous-marine. Google a dévoilé une nouvelle version de Google Translate le 15 novembre dernier. Loin d’être une mise à jour parmi tant d’autres, cette évolution de l’outil se veut révolutionnaire : “avec cette mise à jour, Google Translate s’améliore plus en un seul bond que ce que nous avons pu le voir au cours des dix dernières années combinées” assurent les responsables du projet, qui précisent même que « ce n’est qu’un début« …

Dans un communiqué baptisé “Found in translation”, celui qu’il est convenu d’appeler le géant de Cupertino présente sa nouvelle approche. Baptisé “Neural Machine Translation”, ce développement passe d’une traduction mot à mot à une approche plus globale, par phrases entières, pour gagner en pertinence. Des ajustements sont ainsi intégrés “pour s’approcher davantage d’un parler humain, avec une grammaire correcte”, explique Google sur son blog. Le résultat est d’autant plus prometteur que Google Translate va s’appuyer sur du machine learning, progressant au fil du temps en apprenant de ses erreurs, en se nourrissant de l’expérience acquise au fil des traductions et des corrections.

Pour l’heure, la nouvelle version de l’outil est disponible dans huit langues dont le français, mais aussi l’allemand, l’espagnol, le portugais, le chinois, le japonais, le coréen et le turc, dont la traduction depuis et vers l’anglais est donc sensiblement améliorée. Google Translate doit ainsi couvrir la langue natale de près d’un tiers de la population mondiale et 35% de toutes les requêtes soumises à l’outil de traduction. Mais l’ambition dépasse bien évidemment ce cercle d’idiomes privilégiés : Google aimerait étendre sa mise à jour à l’ensemble des 103 langages proposés par Google Translate.