Un horaire toujours allégé pour British Airways

La pénurie de personnel de bord comme au sol force la compagnie British Airways à appliquer un programme de vols réduit de 10% par rapport à son horaire initial. Et ce jusqu'à octobre.
un Airbus 1350 de British Airways (Photo: BA)

8000 vols : c’est à peu près le nombre de fréquences que British Airways a décidé d’annuler entre mars et octobre. Cette réduction du nombre de vols est liée au fait que la compagnie est en sous-effectif, n’ayant pas suffisamment anticipé la reprise du trafic depuis le début de l’année.

Avec la pandémie de Covid, British Airways avait dû se séparer de quelque 10 000 employés alors qu’elle perdait à cette époque 20 millions de livres par jour (23 millions d’euros).

Mais le trafic est en hausse depuis ce début d’année. Selon les chiffres apportés par IAG, la holding de BA, la compagnie britannique a enregistré une hausse de 740,3% du nombre de ses passagers au premier trimestre 2022. Soit 5,3 million de voyageurs au lieu de 0,63 million au 1er trimestre 2021.

Pénurie de personnel

Et visiblement, le transporteur n’a pas su anticiper cette reprise alors que ses capacités depuis la fin 2021 sont passées de 30% à 80% des chiffres d’avant Covid. Le transporteur a bien lancé une campagne de recrutement de 6 000 personnes. Mais l’intégration de ce nouveau personnel va prendre du temps. La pénurie d’employés est particulièrement sensible chez les pilotes ainsi que les bagagistes. Comme pour le reste de l’industrie du transport aérien, British Airways doit également faire face à un nombre record d’absentéisme lié à des cas de Covid asymptomatiques.

Capture de la page Twitter de British Airways le 23/05/2022

Ne restait plus qu’à supprimer des vols pour assurer la stabilité de l’offre et permettre aux passagers de réserver sans mauvaise surprise, selon la compagnie. Mais il subsiste de nombreux ratés à en juger les commentaires des internautes sur les réseaux sociaux du transporteur. Twitter aligne de fait les messages de voyageurs se plaignant de vols supprimés en dernière minute, de l’impossibilité de s’enregistrer en ligne, ou encore de l’incapacité d’avoir une réponse par téléphone, par les réseaux sociaux ou par mail. Et envers lesquels les équipes Twitter de BA n’ont d’autre choix que de s’excuser.

Quant aux passagers, mieux vaut vérifier plusieurs fois si tout semble se dérouler comme prévu avant un départ.