Le prestige retrouvé de l’Hôtel du Louvre

Son histoire remonte au Second Empire. Ouvert sous Napoléon III, l'Hôtel du Louvre a achevé sa métamorphose après deux ans de travaux, mariant des touches de modernité avec son riche passé.

Hotel-Louvre-Bar
Le bar l'Officine du Louvre.

Devisant en voisin avec la Comédie française, l’Opéra et le musée dont il porte le nom, l’Hôtel du Louvre a retrouvé toute son élégance après deux ans de fermeture pour travaux. Dès son entrée dans le giron de Hyatt en 2013, cette légende de l’hôtellerie parisienne avait envisagé de se donner un nouvel esprit, et aujourd’hui son style Second Empire, tout en marbres et moulures, se marie avec des touches de modernité.

Décor aux lignes épurées, signature olfactive de Pierre Guillaume, illustrations humoristiques et colorées d’Emmanuel Pierre servant de fil conducteur aux voyageurs : l’hôtel de 164 chambres, dont 58 suites, propose une nouvelle identité dans le respect de son histoire. Si son restaurant conserve son décor de bistrot parisien, il laisse pourtant la place aux spécialités lyonnaises avec une collaboration avec les Brasseries Paul Bocuse. Son bar l’Officine du Louvre fait, lui, la part belle aux plantes, herbes et alcools français.

Comptant huit salons pensés comme des ateliers pour des réunions chics et créatives, l’hôtel soigne son sens de l’hospitalité avec des activités gratuites et sur mesure, comme des visites des appartements Napoléon III au Louvre, des tours culturels du quartier ou des parties de pétanque dans les jardins du Palais Royal.

Avec cette métamorphose, l’Hôtel du Louvre intègre désormais la Unbound Collection, qui compte dans son portefeuille une petite vingtaine d’hôtels haut de gamme à fort caractère, dont le Martinez à Cannes, lui aussi récemment refait à neuf, et l’Hôtel du Palais à Biarritz. Une autre légende Napoléon III actuellement en cours de rénovation.