Un tour de vis pour le réseau de KLM

Face à la déferlante d'une seconde vague d'épidémie covid sur l'Europe, KLM vient de réviser son programme pour les mois d'octobre et novembre. Les réductions de fréquences remplacent désormais les ouvertures et augmentations de capacité sur son réseau.

klm-amsterdam

Après avoir atteint un pic en Europe en septembre avec 57% de ses capacités pré-covid, KLM a décidé de donner un tour de vis à son programme des prochaines semaines. Selon les horaires de son programme pour les mois d’octobre et novembre, la compagnie va réduire le nombre de fréquences vers 79 destinations en Europe. Et ce, sur un réseau de 86 destinations sur le continent.

Le retour des restrictions de voyage et des quarantaines expliquent le coup de frein du transporteur néerlandais, qui souhaitait dépasser la jauge des 60% de capacité par rapport à la même période de l’an dernier.

Mais, selon OAG, qui a analysé le nombre de fréquences hebdomadaires proposées par KLM, le nombre de départs est passé de 1 934 vols au 23 août à 1 109 vols en septembre. Toujours selon l’analyste, KLM ne prévoit d’ajouter de fréquences sur l’Europe qu’à partir du 22 et 23 novembre prochain. A cette date, le transporteur proposera 1 441 départs par semaine en Europe.

Pratiquement toutes les destinations sur le continent sont concernées puisqu’on enregistre une baisse de fréquences vers 79 destinations sur un total de 86. Le transporteur supprime totalement ses vols vers Milan-Linate et Vaxjö en Suède.

Paris CDG très touché par la baisse des fréquences 

En revanche, la compagnie confirme l’ouverture le 25 octobre d’une ligne quotidienne vers Poznan (Pologne). Elle reprendra aussi ses vols vers Alicante et Sandefjord (Norvège) à la fin novembre. Le transporteur augmente également ses fréquences sur Kiev, passant de 7 à 12 vols hebdomadaires.

La France n’échappe à ce mouvement de réduction généralisé. Sur Bâle/Mulhouse, Bordeaux et Toulouse, KLM décroît le nombre de ses fréquences de 20 à 14 vols hebdomadaires. Lyon et Nice passe respectivement de 27 et 21 à 14 vols par semaine tandis que Montpellier perd une fréquence hebdomadaire avec cinq vols.

Mais c’est Paris qui est le plus touché avec un nombre de fréquences divisé par deux. Au lieu de 42 vols/semaine, KLM ne propose plus que 21 fréquences hebdomadaires vers Amsterdam. Cependant, à la fin novembre, KLM prévoit de repasser à 27 vols hebdomadaires sur la capitale. La compagnie repassera à 20 rotations par semaine sur Lyon et 17 sur Bordeaux, Nice et Toulouse.

A l’intercontinental, KLM prévoit l’ouverture ou la réouverture de vols vers Edmonton et Riyad.