KLM revient sur la suspension de ses vols long-courrier suite à un accord

KLM a annoncé qu'elle reprenait une partie de ses liaisons intercontinentales, suite à un accord avec le gouvernement néerlandais sur les tests de son personnel navigant. 
KLM est revenu sur sa décision de supendre tous ses vols intercontinentaux (Photo: LC)

Après consultations avec l’Institut National néerlandais pour la Santé Publique et l’Environnement (RIVM), KLM a mis au point un protocole de test alternatif sûr pour les équipages arrivant de pays à haut risque.  Le protocole adopté prévoit que les personnels se soumettront à des tests rapides de dépistage au départ et au retour d’Amsterdam Schiphol.

KLM indique en revanche suspendre tous ses vols vers le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud et l’Amérique du Sud.

Aux passagers qui se rendent à Amsterdam depuis des zones à haut risque, le gouvernement néerlandais demande des tests antigéniques. Les autorités réclament aussi un test PCR effectué 72 heures avant le départ. KLM aidera ses clients à trouver des tests antigéniques pour les destinations où les aéroports ne proposent pas ce service. Le test doit s’effectuer moins de quatre heures avant l’embarquement.