KLM suspend tous ses vols long courrier

Pour se rendre aux Pays-Bas, le gouvernement impose désormais un second test négatif au covid-19. Conséquence immédiate : KLM suspend l'ensemble de ses lignes long-courrier le 22 janvier.
KLM
Les nouvelles restrictions imposées aux Pays-Bas ont conduit KLM à suspendre ses opérations long-courrier

C’est un second test négatif obligatoire qui se dresse comme un véritable mur pour tout voyageur se rendant aux Pays-Bas. Selon le site officiel du gouvernement néerlandais, tous les passagers se rendant aux Pays-Bas doivent produire un résultat négatif à un test rapide covid-19 (test antigénique) effectué peu avant leur départ. Le test ne doit pas avoir été effectué plus de quatre heures avant l’embarquement dans l’avion ou le bateau. La mesure s’applique ainsi au personnel navigant de KLM.

Cette exigence s’ajoute au résultat négatif obligatoire d’un test PCR effectué au plus tard 72 heures avant l’arrivée aux Pays-Bas. De plus, les voyageurs doivent se mettre en quarantaine pendant 10 jours à leur arrivée. Au bout de cinq jours, ils peuvent se faire de nouveau tester. Si le résultat de ce test PCR est négatif, ils peuvent mettre fin à leur quarantaine.

Le double-test au covid-19 met à mal l’activité de KLM

Comme il n’y a pas d’installations de test rapide à proximité de tous les ports et aéroports, le gouvernement s’attend donc à ce que cette nouvelle contrainte de double test réduise drastiquement le nombre de voyages aux Pays-Bas.

Pour les voyageurs en provenance de pays extérieurs à l’Union, une interdiction de voyager est en vigueur depuis mars 2020. Le gouvernement a décidé de réduire encore le nombre de dérogations à cette interdiction. En conséquence, les voyageurs d’affaires, les étudiants, les migrants hautement qualifiés, les professionnels des secteurs de la culture qui souhaitent se déplacer aux Pays-Bas pour une courte période ne peuvent plus se rendre dans le pays.

La compagnie néerlandaise KLM va donc suspendre ses 270 vols long-courriers hebdomadaires vers les Pays-Bas. La mesure entre en vigueur vendredi en raison des nouvelles règles sanitaires, a déclaré un porte-parole. Le syndicat du personnel navigant a indiqué qu’une telle mesure correspondait « à un arrêt de mise à mort de la compagnie nationale. »

Les passagers sur un vol intercontinental de KLM pourront cependant se reporter sur un vol de la compagnie Air France. Dans la mesure des disponibilités et du réseau.

Les mesures de couvre-feu et confinement strict sont valides jusqu’au 9 février. Le gouvernement a demandé aussi aux Néerlandais d’éviter de voyager jusqu’au 31 mars.