Des labels pour rassurer la clientèle des hôtels

Que ce soit Accor, B&B Hotels ou Singapour, les acteurs du tourisme entendent labelliser les établissements pour donner aux clients des garanties sanitaires.

Accor-personnel-soignant
Plus de 40 hôtels Accor accueillent des personnes sans abri.

Donner confiance. Alors que la reprise de l’activité dans les hôtels et restaurants dépend en premier lieu des mesures de déconfinement mises en place par les gouvernements, elle passera aussi par la confiance de la clientèle quant à leur santé et leur sécurité. «Aujourd’hui et plus que jamais, nos collaborateurs, nos clients, nos partenaires ont besoin d’être rassurés sur notre capacité à les accueillir dans les meilleures conditions», a déclaré Franck Gervais, directeur général Europe Accor.

Dans ce cadre, tandis que B&B Hotels prépare un référentiel de certification en compagnie de Socotec, le groupe hôtelier Accor et Bureau Veritas, leader mondial de la certification et de l’inspection, ont annoncé travailler sur un label visant à certifier le niveau de sécurité et des mesures d’hygiène des hôtels et restaurants. Ce travail, mené avec des médecins et épidémiologistes, est élaboré en concertation avec les propriétaires Accor et les principaux groupements représentant l’industrie tels que l’UMIH, le GNC et le GNI. Le tout afin de définir des standards sanitaires applicables aussi bien à tous les hôtels Accor ainsi qu’aux autres chaînes et hôtels indépendants.

«Ce label contribuera à la reprise efficace et en toute sécurité du secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Cette démarche, qui bénéficiera à l’ensemble du secteur, pourra déboucher sur une certification par Bureau Veritas », a déclaré Jacques Pommeraud, directeur général Bureau Veritas Afrique, France. Plus largement, les travaux en cours seront prochainement partagés dès la semaine prochaine au sein de l’Alliance France Tourisme ainsi qu’aux ministères du Tourisme, de la Santé et du Travail. La restitution de ce travail prendra la forme d’un guide opérationnel et sera proposé aux acteurs du secteur afin de leur permettre d’appliquer les recommandations des instances sanitaires qui font autorité à la fois dans les zones d’hébergement, de services généraux et de restauration.

A terme, les clients européens, avant de réserver, pourraient consulter sur un site dédié les établissements qui auront reçu le label par Bureau Veritas.  Cette volonté de donner des gages de aux voyageurs est également mis en oeuvre à Singapour. Fin mars dernier, la Cité-Etat a également annoncé le lancement du label « SG Clean », dédié aux secteurs du tourisme et de l’art de vivre. Initiative portée par Enterprise Singapore (ESG) et le Singapore Tourism Board (STB), ce label qualité est destiné à envoyer un signal fort aux touristes comme aux résidents, « indiquant que nos entreprises touristiques prennent toutes les mesures sanitaires et d’hygiène très au sérieux et s’engagent à respecter ces exigences», a déclaré Keith Tan, Directeur Général du Singapore Tourism Board.

570 hôtels et attractions touristiques seront audités dans les mois qui viennent, avec un objectif de 37 000 établissements certifiés à terme. Parmi les lieux déjà validés SG Clean, de nombreux établissements bordant l’avenue commerçante d’Orchard Road à l’image du Grand Hyatt Singapore, du Plaza Singapura et du ON Orchard. Deux autres hôtels situés en dehors du quartier d’Orchard Road, le Village Hotel Sentosa et le Shangri-La’s Rasa Sentosa, arborent également cette certification.