Metz et Toulouse : les régions misent sur les congrès

Le nouveau centre de congrès de Metz ouvrira ses portes le 7 septembre prochain, avec un planning déjà chargé. A Toulouse, il faudra attendre 2020 pour voir s'implanter un parc des expositions nouvelle génération.

Metz Congrès Robert Schuman (DR)
Metz Congrès Robert Schuman (DR)

30 événements attendus en 2018, 80 en cours de finalisation pour 2019 et deux signés pour 2020 : alors que le nouveau centre de congrès de Metz ouvre ses portes le 7 septembre prochain, son agenda est déjà bien chargé. Conçu par l’agence Wilmotte & Associés, Metz Congrès Robert Schuman offre, au sein de ses 15 300 m², une multitude d’espaces dédiés aux événements avec 16 salles de réunion pour la plupart à la lumière du jour, mais aussi 3 400 m² de surfaces d’exposition et un auditorium de 1 200 places. Ce qui en fait un lieu à la fois modulable et fonctionnel pour accueillir tous types de manifestation. Relié à Paris en 1h20 de TGV, le centre Metz Congrès Robert Schuman entend devenir une destination de choix pour les événements d’ampleur nationale, voire internationale de par la situation de la ville, proche de la Belgique, de l’Allemagne et du Luxembourg.

Son gestionnaire, GL Events, leader mondial de l’organisation d’événements, mise d’ailleurs sur l’attractivité des grandes métropoles régionales françaises pour l’accueil de salons et congrès. Sa filiale Toulouse Evénements prépare également un parc des expositions de nouvelle génération, attendu à l’horizon 2020. Implanté à 15 minutes de l’aéroport Toulouse Blagnac, le lieu offrira 40 000 m² de surface pour les halls d’expositions, une halle multifonctionnelle de 15 000 m² en plus d’aires d’expositions en extérieur – et couvertes – de 40 000 m².