Métamorphose en cours pour Paris Expo Porte De Versailles

La modernisation en trois phases du parc des expositions se matérialisera par l'ouverture en novembre prochain du Paris Convention Centre, le plus grand centre de convention d’Europe.

Pavillon-6-Paris-Expo
Viparis et AccorHotels s'allient pour remporter les grands appels d'offres à l'international

La modernisation de Paris Expo Porte de Versailles commence à prendre forme. Ce projet, initié en mai 2015 par Viparis et la chambre de commerce et de l’industrie de Paris (CCIP), a pour objectif de maintenir le leadership de la capitale française sur le marché du tourisme d’affaires et de renforcer l’apport du secteur à l’économie francilienne. « Nous avons voulu donner un coup de jeune au parc des expositions et de le projeter vers l’avenir à la fois plus ouvert sur Paris et les villes alentours, mais aussi plus vert avec cinq hectares de toiture végétalisée », explique Christophe Cuvillier, président du directoire d’Unibail Rodamco. Courant jusqu’en 2024, sans fermeture ni annulation de manifestations, la métamorphose commence à prendre forme avec l’achèvement de la première des trois phases de ces grands travaux.

Prévu pour être inauguré à l’automne prochain, le Paris Convention Centre, une des évolutions majeures du parc des expositions, est en phase de finition dans un pavillon 7 revisité. «Tout en respectant l’architecture brutaliste du lieu, c’est  le fruit de la réhabilitation d’un bâtiment des années 70 pour l’adapter à l’époque contemporaine et l’ouvrir sur l’extérieur», décrit Jean Pistre, l’architecte cofondateur de l’agence Valode & Pistre en charge du projet. Hébergé au dernier étage du pavillon d’exposition, le futur plus grand centre des congrès d’Europe pourra accueillir 5200 personnes assises dans sa salle plénière, avec une particularité, celle d’être baignée par son toit de lumière naturelle. Le lieu, qui peut au besoin être totalement obscurci, est entouré d’autres espaces modulables qui, par un jeu de cloisons, offre une surface permettant d’accueillir de larges événements. « Souvent, les centres de congrès sont en sous-sol ou caché de la lumière. Là, le Paris Convention Centre n’aura pas d’équivalent », souligne Didier Kling, président de la CCIP. D’autant que pour se détendre, les visiteurs pourront se balader dans le jardin installé sur le toit du pavillon.

Paris-Convention-Centre-Viparis
Le futur Paris Convention-Centre (c) Viparis L’autre image

La finalité du Paris Convention Centre est en effet d’accroître sensiblement la capacité d’accueil de grands congrès qui,  jusque là, ne pouvait se tenir dans la capitale française. Ainsi, alors que le palais des congrès de la porte Maillot peut héberger de 5000 à 10 000 participants – son agrandissement est en cours de réflexion -, Paris va désormais pouvoir se porter candidate à l’organisation de manifestations allant jusqu’à 35 000 personnes. Le congrès mondial de cardiologie et ses 33 000 participants est ainsi d’ores et déjà attendu pour 2019. D’autre part, les deux étages inférieurs, offrant une surface d’exposition de 44 000 m2, vont permettre de « jouer sur la tendance des « confex », les congrès ajoutant de plus en plus souvent une dimension « exposition » », explique Michel Dessolain, directeur général de Viparis. En dehors de ces grands congrès, le Paris Convention Centre pourra aussi accueillir de grandes manifestations corporate comme des conventions mondiales de grandes multinationales.

Point clé de cette première phase de travaux, le centre de conventions n’est pas la seule nouveauté attendant les visiteurs à la porte de Versailles. Après deux ans de travaux, la place d’accueil a été repensée et conçue comme un lieu de rencontre et d’échanges autour d’un gigantesque anneau de LEDs de 40 mètres de diamètre en guise de signalétique. D’autre part, la façade du pavillon 1 s’est drapé d’ une grande voile métallique de couleurs argentée et dorée signée Dominique Perrault.

Paris-Convention-Centre-intérieur
Intérieur du futur Pars Convention Centre. (c) Viparis L’autre image.

Car, dans le cadre de sa modernisation, Paris Expo Porte de Versailles a fait appel aux plus grands architectes français. La deuxième phase de travaux, qui débutera à l’été prochain pour s’achever en 2019, verra la démolition des pavillons 6 et 8 pour faire place à un nouveau lieu dont la façade sera dessinée par Jean Nouvel. Puis, dans un troisième temps, Christian de Portzamparc réalisera un nouveau pavillon attendu pour 2024 et issu de la démolition des pavillons 2 et 3. En parallèle, deux hôtels – un Mama Shelter  et un Novotel – vont être construits et sont attendus pour 2018 en plus d’un restaurant gastronomique supervisé par le chef étoilé Guy Martin. En attendant un nouveau cinq étoiles dans la fameuse tour Triangle, dont les travaux pourraient débuter courant 2018.

Hotel-Sud-triangle-pav7
Vue sur la tour Triangle depuis le futur hôtel. (c) Viparis L’autre image.