Pékin Daxing : l’ouverture du plus grand aéroport au monde se prépare

L’ouverture du nouvel aéroport de Pékin Daxing International en septembre prochain a été l’occasion pour la direction de l’aviation civile chinoise de préciser les règles d’utilisation des aéroports du Grand Pékin…

airport-futur-pekin© ZHA
L'aéroport de Daxing sera inauguré en 2019

Ce sera l’événement aéroportuaire de l’année 2019, un événement qui risque d’éclipser quelque peu l’ouverture du nouvel aéroport d’Istanbul, victime de quelques retards dans son ouverture totale au trafic. L’aéroport de Pékin Daxing va enfin donner un peu de répit à l’actuel aéroport de Pékin Capital, principale plate-forme aérienne de la capitale chinoise. Et qui, malgré une aérogare construite pour les Jeux Olympiques de 2008, portant la capacité totale à 100 millions de passagers, a atteint l’an passé sa limite officielle. Pékin Capital International a en effet accueilli 100,98 millions de passagers en 2018, une hausse de 5,4% par rapport à 2017.

Le plus grand aéroport du monde

La plate-forme de Daxing arrive donc à point nommé. Située à 47 km au sud de Pékin, Daxing doit ouvrir ses portes le 30 septembre prochain. Ce sera le plus grand aéroport du monde par sa superficie avec une aérogare de 700 000 m² – l’équivalent de 80 stades de football –, cœur d’un domaine aéroportuaire de 47 km². L’aéroport offrira à son ouverture une capacité totale pour le traitement de 72 millions de passagers, chiffre qui pourrait être atteint en 2025. Avec quatre pistes, il pourra accueillir jusqu’à 620 000 vols par an. A long terme, Daxing pourrait traiter jusqu’à 200 millions de passagers par an.

Malgré ce gigantisme, la plate-forme sera d’une totale efficacité pour les passagers selon Zhang Ru, porte-parole de l’entreprise de construction développant l’aéroport. Les temps de parcours entre les contrôles de sécurité et les portes d’embarquements les plus éloignées sur chaque jetée n’excéderont pas huit minutes. Pour les accompagnateurs, une plate-forme au 5e étage de l’aérogare offrira une vue en plongée de toute l’aérogare, permettant même de suivre les passagers.

Les contrôles de sécurité seront également au top de la technologie, utilisant la reconnaissance faciale pour réduire les temps de passage. Une fois en zone internationale, le passager trouvera les habituelles boutiques et restaurants, espaces de travail et de repos mais aussi cinq jardins traditionnels chinois en plein air, qui permettront aux passagers de se détendre en attendant leur avion.

Restait à préciser quelles compagnies utiliseront la future aérogare. L’aviation civile (CAAC) a indiqué en janvier que l’ensemble des compagnies de l’alliance Skyteam se retrouvera à Daxing, Star Alliance restant en revanche à Pékin Capital. Les compagnies chinoises ne pourront être basées que sur un seul aéroport, les transporteurs internationaux – ce qui inclut aussi les compagnies de Hong Kong, Macao et Taïwan – ayant cependant la possibilité d’utiliser simultanément les deux plates-formes. Daxing devrait donc accueillir China Eastern, China Southern, Beijing Capital Airlines et China United Airlines. Capital continuera d’être le hub d’Air China, Hainan Airlines et Grand China Air. Quant à Oneworld, elle devrait à priori être redéployée sur Daxing, l’alliance ayant récemment annoncé travailler à offrir un salon affaires commun pour ses membres sur le nouvel aéroport. Cependant, Cathay Pacific semblerait devoir rester à Capital. L’ensemble des compagnies internationales devrait avoir terminé ses transferts à l’horizon 2021.

Enfin, côté transports publics, le nouvel aéroport devrait être à desservi par le métro ainsi qu’un train à grande vitesse. Le TGV devrait être prolongé vers Xiongan, Lanfang et l’aéroport de Capital International.