Le Qatar révise ses conditions d’entrée pour stimuler son économie

L’isolement du Qatar par ses voisins a un effet positif : le gouvernement du petit Emirat vient de réviser ses conditions d’attribution de visas, offrant gratuité et souplesse à 80 pays.

Qatar
Le Qatar assouplit l'accès aux voyageurs d'affaires provenant de quelque 80 pays

Les crises ont parfois cela de bon. Elles obligent les gouvernements à prendre des décisions radicales, surtout lorsque l’économie ou la prospérité d’un pays est en jeu. La rupture des relations diplomatiques avec le Qatar par l’Arabie Saoudite, Bahreïn, l’Egypte, les Emirats Arabes Unis et le Yémen a de fait isolé géographiquement le micro-Emirat. Mais aussi effrayé les éventuels visiteurs qui désormais craignent de se retrouver dans un Etat frappé de pénurie.

Il y a certes des conséquences économiques pour l’Emirat mais elles sont peu visibles pour les visiteurs. Les énormes ressources de gaz du pays – le Qatar est le premier exportateur au monde de gaz liquéfié – permettent en fait d’injecter des liquidités pour contrer son isolement. De nouvelles routes maritimes ont été ouvertes avec l’Iran et le pays a même importé sur 90 vols 4 000 vaches pour s’assurer des produits laitiers. Selon les experts, la Banque Centrale du Qatar possède des réserves estimées à 35 milliards de dollars tandis que les fonds souverains du Qatar gérent un portefeuille patrimonial estimé à 320 milliards de dollars…

Les visiteurs peuvent vérifier que tout ou presque est normal à Doha. La semaine dernière, le Qatar a ainsi indiqué offrir un visa gratuit aux citoyens de 80 pays. 33 de ces pays, dont la plupart des états de l’Union Européenne, obtiennent un visa valide pendant 180 jours, les citoyens des autres pays pouvant résider au Qatar jusqu’à 30 jours. Les visiteurs pourront effectuer plusieurs séjours par an, le visa étant multi-entrées. Les visiteurs sont seulement priés d’avoir un passeport d’une validité d’au moins six mois ainsi qu’un billet de retour.

L’annonce a été confirmée par le Ministère de l’Intérieur en coopération avec Qatar Tourism Authority (QTA) et Qatar Airways. Le Qatar a également lancé un service en ligne de e-visa sur lesquels les visiteurs intéressés par un séjour dans l’émirat peuvent effectuer à l’avance leur démarche. Le service est disponible sous www.qatarvisaservice.com.

le pays le plus ouvert du Golfe

Selon le PDG de Qatar Airways, Akbar Al Baker, « l’abolition des visas pour 80 pays dans le monde en fait le pays le plus ouvert du Golfe ». En novembre 2016, le Qatar avait déjà lancé un visa gratuit de 96 heures pour les passagers en transit au moins cinq heures à Doha, dans le but de promouvoir les courts séjours. Au premier semestre 2017, le nombre total de touristes dans le pays a bondi de 39% comparé à la même période de 2016.