COP27 : Radisson signe la Déclaration de Glasgow

Radisson a profité de la tenue de la COP27 pour signer la Déclaration de Glasgow, matérialisant ses engagements en faveur d'une hospitalité durable.
Le groupe Radisson est désormais, avec Accor, un des deux leaders mondiaux de l'hôtellerie signataires de la Déclaration de Glasgow.
Le groupe Radisson est désormais, avec Accor, un des deux leaders mondiaux de l'hôtellerie signataires de la Déclaration de Glasgow.

À l’occasion de la COP27, le groupe Radisson a rejoint Accor et Iberostar parmi les leaders de l’hôtellerie signataires de la Déclaration de Glasgow sur l’action climatique dans le tourisme. Un texte présenté lors de la COP26 organisée en 2021 dans la ville écossaise et qui se conclut par un engagement à « réduire les émissions du tourisme de moitié au cours de la prochaine décennie et atteindre zéro émission nette le plus tôt possible avant 2050« .

Au total, la Déclaration de Glasgow compte aujourd’hui un peu plus de 700 signataires, dont des tour opérateurs et des DMC, des agences de voyages et OTA comme Skyscanner et Evaneos et une soixantaine de destinations représentées par leurs institutions touristiques. Parmi celles-ci, la Catalogne et les îles Canaries en Espagne, l’Ecosse, la Finlande et Monaco, mais aussi le Portugal, les Pays-Bas, la Norvège et le Québec, mais encore des villes comme Athènes, Barcelone, Göteborg, Helsinki et Vancouver.

Radisson parmi les trois grands groupes signataires

En ce qui concerne l’hôtellerie, le secteur compte une trentaine de signatures, essentiellement de la part d’établissements indépendants et de petits groupes situés dans des zones touristiques sensibles et, donc, les trois grands groupes précités, dont Radisson. « Pour soutenir cet engagement, chaque signataire doit présenter un plan climatique concret et actualisé dans un délai de 12 mois, ce dont témoigne la transformation détaillée de Radisson Hotel Group en Net Zero« , a précisé Dirk Glaesser, directeur du développement durable du tourisme à l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Cette signature suit l’annonce il y a quelques semaines d’un autre engagement similaire, celui-ci en accord avec l’Accord de Paris de 2015 : celui d’atteindre le net zero émission d’ici 2050 selon les objectifs fixés par l’initiative Science Based Targets. En septembre dernier, le groupe Radisson a en effet reçu la confirmation et la validation de ses objectifs scientifiques à court terme, alignés sur son engagement viser une hospitalité nette zéro d’ici le milieu du siècle. Parmi les caps annoncés, une réduction des émissions de gaz à effet de serre des catégories 1 et 2 de 46 % et de 28% des GES de portée 3 d’ici 2030 par rapport à 2019.

A travers ces engagements, Radisson se pose en moteur de l’hospitalité verte au plan mondial et encourage, dans sa communication, « les autres groupes hôteliers à se joindre à l’appel en faveur d’actions fortes » concernant la réduction de leurs émissions. Un effet d’entraînement qui est une des vocations de la Déclaration de Glasgow qui « exprime une direction claire du voyage et une vision globale pour l’industrie« , estime Inge Huijbrechts, senior VP de la durabilité du Radisson Hotel Group. « Ensemble, nous mobilisons le secteur pour qu’il prenne des mesures efficaces en faveur du climat et qu’il atteigne le plus rapidement possible le niveau net zéro avant 2050« , a rappelé Dirk Glaesser, du côté de l’OMT.