Coworking - Le début du commencement

Rencontre : Eugen Miropolski, directeur général Europe de WeWork

“Ce n'est pas une histoire d'âge mais d'état d'esprit”

Comment vous positionnez-vous par rapport au monde du travail traditionnel ?

Eugen Miropolski – Ce que nous combattons avant tout, c’est une mentalité dépassée. La façon d’aborder le travail est en train de complètement changer. Les gens parlent aujourd’hui de meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle, car le quotidien d’une certaine manière leur échappe. Nous ne pouvons pas compartimenter nos vies avec d’un côté le travail et de l’autre la sphère privée. L’un comme l’autre fait partie de nous-mêmes. Je pense que nous sommes “the right place at the right time”. Le monde connaît une série de bouleversements à la fois culturels, technologiques et économiques qui ont rendu possible l’essor d’une société comme WeWork. En 2014, les travailleurs indépendants constituaient 33 % du marché du travail aux États-Unis. En 2020, ce nombre devrait passer à 40 %. À cette date, les “millennials“ compteront pour la moitié de l’effectif global du monde professionnel.

Selon vous, les grandes entreprises seront-elles de plus en plus intéressées par les espaces de coworking ?

E. M. – WeWork offre un tremplin pour que chacun de nos membres puisse rencontrer la réussite ; pas seulement un succès financier, mais quelque chose qui dépasse de loin cela. Les grandes entreprises se rendent compte que faire partie d’un environnement où elles peuvent être proches d’autres types de professionnels peut à la fois leur apporter de nouvelles affaires et leur donner plus de créativité.

Quel est votre modèle de croissance ?

E. M. – Pour nos ouvertures, nous choisissons des endroits qui comptent un grand nombre de personnes qui pensent “nous” et non plus “je”. Ce n’est pas une histoire d’âge, mais d’état d’esprit. Notre communauté rassemble des personnes ambitieuses, mais qui ont réalisé qu’ils font partie d’un monde toujours plus connecté où le travail et la vie en dehors du travail se rejoignent. Il y a une grande force à tirer de la collaboration et nous nous attelons à renforcer les relations entre nos membres. La sécurité financière prend aujourd’hui moins d’importance que l’épanouissement personnel. Nous ne faisons qu’accélérer ce mouvement.

Coworking - Le début du commencement