Rencontre : Hélène Abraham, directrice générale adjointe de Hop Air France !

Hélène Abraham
Hélène Abraham

HOP! Air France peut-elle être considérée comme une compagnie hybride ?

Hélène Abraham – J’ignore ce que signifie une compagnie hybride. Selon la définition du Larousse, hybride veut dire “composé d’éléments disparates”. L’activité court-courrier d’Air France- KLM en France est constituée d’éléments disparates pour sa flotte – 100 avions qui vont de l’ATR 42 à l’Airbus A 321 – et par le type de lignes, certaines ayant un trafic modeste comme Paris-Aurillac et d’autres à forte fréquence comme la Navette Paris-Toulouse par exemple. Cette activité s’adresse pour l’essentiel aux besoins de mobilité des voyageurs d’affaires, mais aussi aux déplacements loisirs. Nous avons pour ambition de mettre les bons avions aux bons horaires afin de coller à la demande des clients. Le produit, en sol comme en vol, est unique, avec des dessertes extrêmement variées depuis près d’une quarantaine d’aéroports en France.

HOP! a-t-elle vocation à reprendre une grande partie des lignes point-à-point et court-courriers d’Air France ?

H. A. – L’activité court-courrier assurée par HOP! Air France est un modèle original, et qui n’existe pas en Europe. L’offre commerciale a été unifiée, simplifiée et concerne l’activité domestique et vers l’Europe proche. Les gammes tarifaires Basic, Smart et Flex sont proposées sur toutes les lignes, y compris vers Paris CDG.

La marque HOP! est-elle aujourd’hui bien acceptée par le public ?

H. A.– La mesure de la notoriété de la marque montre qu’elle a atteint en trois ans la quatrième place en France. Les clients comprennent que HOP! fait partie du portefeuille Air France-KLM au même titre qu’Air France, KLM et Transavia. La marque porte l’activité du court-courrier du groupe en France, où les enjeux sont pour l’essentiel le trafic point-à-point avec des attentes clients qui portent sur la régularité et la ponctualité des vols. Surtout dans un environnement concurrentiel où le train est un concurrent très important, plus important même que les autres transporteurs aériens sur le même segment.

A lire également dans ce dossier : Low Cost : La révolution hybride