Royaume-Uni : la quarantaine vraisemblablement levée fin juin

Le Royaume-Uni impose depuis le 8 juin une quarantaine de quatorze jours a tous les voyageurs, dont ceux de l’Union Européenne. La presse britannique laisse cependant filtrer que cet état ne devrait pas durer au-delà de juin…

British Airways
British Airways compte parmi les 500 entreprises de la coalition "Quash Quarantine"

Elles sont absolument furieuses et prêtes à traîner le gouvernement devant les tribunaux. Dans une tribune récente, les compagnies aériennes British Airways, easyJet et Ryanair, les trois plus importants acteurs du transport aérien britannique, ont exprimé leur colère face à la mesure prise par le gouvernement de Boris Johnson, à savoir l’instauration d’une quarantaine obligatoire de 14 jours pour tous les voyageurs souhaitant se rendre au Royaume-Uni. La mesure s’applique à tous les modes de transport.

Une décision que le gouvernement justifie par la nécessité de contrôler la pandémie du Covid-19. Il est vrai que le gouvernement semble avoir toujours du mal à maîtriser l’épidémie. Avec près de 290 000 cas et 41 000 morts, le Royaume-Uni est désormais le pays le plus touché par la crise sanitaire.

Dans une Europe où un grand nombre de pays de l’UE rouvre leurs frontières à partir de la mi-juin, le Royaume-Uni fait donc exception et met encore davantage en péril une reprise de son secteur du tourisme et de l’aérien.

Une coalition s’est donc créée, « Quash Quarantine » rassemblant 500 entreprises du monde des voyages, dont les trois compagnies aériennes susnommées mais aussi Sir Rocco Forte ou encore les hôtels de luxe londoniens Ritz et Dorchester. Alors que beaucoup de scientifiques pensent qu’une telle quarantaine ne sera que peu efficace face à une potentielle seconde vague de pandémie, le gouvernement, déjà sous pression, semble finalement vouloir se raviser.

Lors d’une conférence avec les media britanniques, « Quash Quarantine » a certifié avoir reçu en privé l’assurance du gouvernement que des « ponts aériens » de pays à pays seraient mis en place. Les pays seraient évalués selon le degré potentiel de danger sanitaire. Le groupe a déclaré qu’en conséquence, il suspendrait sa menace d’action en justice pour faire annuler la quarantaine.

« Nous avons reçu l’assurance que les couloirs de voyage seront en place à partir du 29 juin », indiquait à Reuters UK, Paul Charles, porte-parole du groupe de lobbying dont les activités génèrent plus de 10 milliards de livres sterling par an.