SAS et Airbus planchent sur l’avion électrique

La compagnie SAS vient de signer un partenariat avec Airbus en vue travailler ensemble sur le dossier de l’avion électrique.

SAS
Airbus a signé un protocole d’accord avec SAS pour travailler sur l'avion électrique

Le voyage d’affaires de demain aura-t-il lieu à bord d’un avion électrique ? Possible, à en croire les efforts déployés par Airbus. L’avionneur européen vient même de signer un protocole d’accord avec SAS dans cette optique. Les deux partenaires prévoient de travailler dès le mois de juin sur l’hybride et l’électrique. « Dans le cadre de ce protocole d’accord, Airbus et SAS Scandinavian Airlines coopéreront dans le cadre d’un projet de recherche commun visant à mieux comprendre les possibilités et les défis opérationnels et infrastructurels liés à l’introduction à grande échelle d’avions hybrides et entièrement électriques dans les modes opératoires des compagnies aériennes », indique l’avionneur dans un communiqué. Cette collaboration doit s’achever à la fin de l’année prochaine. SAS entend réduire ses émissions de gaz à effet de serre à hauteur de 25% d’ici 2030. Pour ce faire, la compagnie s’appuiera sur une flotte modernisée et le recours aux biocarburants, mais l’avion électrique est déjà considérée comme « la prochaine étape ». « Nous sommes fiers de notre travail ambitieux en matière de développement durable et nous sommes heureux qu’Airbus ait choisi SAS pour s’associer à nous pour ce futur projet. Si cela devient une réalité, cela révolutionnera les émissions » de gaz à effet de serre, explique Rickard Gustafson, Pdg de SAS.