Plan de sauvetage et nouveaux investisseurs pour Corsair

Un accord a été officialisé le 26 novembre entre Corsair, l’Etat et un consortium d’investisseurs, qui doit sauver la compagnie aérienne et garantir une bonne desserte des Outre-mer.
Corsair
Un plan de sauvetage doit être finalisé courant décembre pour assurer l'avenir de Corsair

Alors que le secteur aérien connaît une crise inédite, Corsair devrait affronter plus sereinement les turbulences qui pèsent sur l’ensemble des compagnies aériennes. Jeudi, un accord a été officialisé entre le transporteur français, l’Etat et un consortium d’investisseurs. Ce dernier réunit des entrepreneurs issus notamment du tourisme et de l’hôtellerie, basés aux Antilles, à la Réunion et en Guyane, mais aussi des collectivités territoriales. Car ce plan de sauvetage, qui doit être finalisé avant 2021, vise tout particulièrement à préserver le trait d’union entre métropole et Outre-mer, une mission sur laquelle Corsair est spécialisée.

Faire de Corsair LA compagnie des Outre-mer

A peine l’accord signé, les responsables de Corsair ont d’ailleurs fait part de leur ambition. La compagnie entend ainsi renforcer les dessertes actuelles – à savoir Martinique, Guadeloupe, Réunion, Maurice, Abidjan et Montréal et même élargir son réseau en se lançant vers Mayotte dès le 11 décembre de cette année. En outre, le renouvellement de la flotte déjà va se poursuivre, avec l’arrivée progressive de 5 A330-900 NEO à partir d’avril prochain. « Faire de Corsair LA compagnie des Outre-mer » : tel est l’objectif affiché par Pascal de Izaguirre. Le Pdg de Corsair témoigne : « Je me réjouis de l’arrivée de nouveaux actionnaires qui s’engagent à nos côtés pour assurer la pérennité de Corsair. (…) Nous avons devant nous un projet ambitieux, ainsi que les moyens financiers nécessaires pour le mener à bien ».

Corsair Twitter
Le Ministre délégué aux transports s’est félicité de cet accord assurant la pérennité de Corsair

Ce consortium d’investisseurs – réuni à l’initiative d’Eric Kourry et Patrick Vial-Collet – devient donc actionnaire à 100% de la compagnie, Intro Aviation et le groupe TUI cédant la totalité de leur participation. « Pleinement conscient du rôle essentiel du transport aérien pour le développement économique et touristique des départements et régions d’Outre-mer (DROM), le consortium se porte acquéreur de la totalité du capital de Corsair afin de l’accompagner dans un projet de restructuration et de développement, et permettre ainsi le maintien d’un nombre suffisant d’acteurs sur les dessertes des DROM », indique le communiqué, qui met l’accent sur « l’empreinte locale très forte de ses membres ». De son côté, le Ministre des Transports Jean-Baptiste Djebarri s’est félicité de cet accord : « 1000 emplois protégés, une desserte de nos Outre-mer préservée, un plan de transformation pour lui permettre de retrouver la rentabilité. Nous ne laissons pas tomber nos compagnies aériennes« , a-t-il indiqué.