Le modèle « Emirates » pour une seconde compagnie nationale saoudienne ?

L'annonce par le dirigeant de facto de l'Arabie Saoudite, le Prince héritier Mohammed Ben Salman, du lancement d'une nouvelle compagnie aérienne spécialisée dans l'acheminement du trafic passagers en transfert, pourrait fragiliser un peu plus la pléthore de transporteurs positionnés sur ce créneau dans le golfe.
La nouvelle aérogare de l'aéroport de Riyad, futur hub d'une nouvelle compagnie aérienne saoudienne (Photo: KKIA)

Après les Emirats Arabes Unis et ses deux transporteurs – Emirates et Etihad -, après Bahreïn avec Gulf Air, après Oman Air et Qatar Airways, voici que l’Arabie Saoudite a la tentation d’avoir sa compagnie globale.

L’idée est en gestation chez le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman. Depuis plusieurs années, le prince encourage en effet la diversification économique de son pays. Avec l’objectif de déconnecter la prospérité du Royaume saoudien aux seuls revenus pétroliers. Et de créer de nouveaux emplois dans une économie plus conforme à un monde global et contemporain.

Hisser l’Arabie Saoudite au rang de hub majeur du transport aérien...