Plus de souplesse pour les voyageurs en Suisse

L'apparition de tests rapides antigéniques et le pragmatisme de la Confédération Helvétique face à une épidémie qui frappe toute l'Europe sans distinction ont conduit à un allègement des mesures d'entrée en Suisse.
Bâle (photo: LC)

Elle avait été parmi les premiers pays d’Europe à fermer ses frontières et imposer une stricte quarantaine. Elle fait aujourd’hui partie des premiers pays à assouplir ces mêmes règles. La Confédération Helvétique vient de revoir ses formalités d’entrée sur son territoire. Et ce, quelques semaines à peine après avoir restreint les arrivées internationales.

Force a été de constater que la Suisse restreignait l’entrée de visiteurs en provenance de pays dont le taux d’incidence de personnes testées positives pour 100 000 habitants était inférieur à celui de la Confédération! Où se situait donc la logique d’une telle mesure?

Pragmatisme suisse

Aussi, le Conseil Fédéral a amendé le 29 octobre sa réglementation relative aux quarantaines pour les voyageurs. Désormais, la liste ne comprendra plus que les États et zones dont l’incidence dépasse celle de la Suisse de plus de 60 cas.

La Suisse au 2 novembre recensait 1 060.7 cas positifs pour 100 000 habitants, un chiffre beaucoup plus élevé qu’en France ou en Allemagne. Les taux d’incidence sont encore plus importants dans les cantons de Genève, Vaud (Lausanne) et Zurich.

Les voyageurs en provenance de pays dont le taux est inférieur à celui de la Suisse ne seront donc plus soumis à une quarantaine de dix jours. Ces voyageurs peuvent de fait se soumettre à un test antigénique rapide au covid-19 avant de venir en Suisse.

La Confédération a également allégé les restrictions aux voyages d’affaires et aux voyages pour raisons médicales. La règle selon laquelle ces voyages ne peuvent excéder cinq jours a été supprimée. 

La nouvelle réglementation permet ainsi d’exempter la majorité des pays européens. Il existe cependant des exceptions. Les ressortissants en provenance de Belgique, de la République Tchèque, d’Andorre ainsi que des régions des Hauts-de- France et de l’Ile-de-France seront astreints à la quarantaine obligatoire de dix jours. Le taux d’incidence reste en effet bien supérieur à celui enregistré en Suisse.

Le port du masque presque partout

Dans le pays, les autorités de santé ont aussi durci les règles de vie en période de covid. Depuis le 29 octobre, une table ne peut plus qu’accueillir quatre personnes maximum dans les restaurants et les bars. Ces établissements doivent rester fermer entre 23 heures et 6 heures.

La Suisse a également supprimé toutes les manifestations publiques de plus de 50 personnes. La mesure concerne aussi les manifestations privées de plus de 10 personnes.

Enfin, l’obligation de porter un masque est étendue à de nouveaux espaces publics fermés. Sont ainsi inclus les zones d’attente des transports publics, les gares et aéroports. Mais aussi les files d’attente à l’extérieur d’un magasin, les terrasses d’un restaurant ainsi que les zones piétonnes très fréquentées.