South African Airways redécollera le 23 septembre

Après plus d'une année de suspension, la compagnie South African Airways revient dans la course, en reprenant ses vols le 23 septembre prochain. Mais seulement sur des lignes régionales dans un premier temps.
un Airbus A340 de SAA ((Photo: AirlineGeeks | James Dinsdale)

Plusieurs années de restructuration infructueuses et l’épidémie de coronavirus semblaient avoir eu raison du transporteur national South African Airways.

Le transporteur était entré en redressement judiciaire en décembre 2019 et avait suspendu tous ses vols officiellement en septembre 2020. En raison notamment d’absence totale de trésorerie. En avril dernier pourtant, la compagnie avait finalement reçu de l’Etat -son principal actionnaire- une injection financière de 444,5 millions d’euros pour sa restructuration. Ce qui avait permis son sauvetage.

En juin, l’Etat sud-africain finalement vendait 51% de ses parts à un consortium majoritairement africain, Takatso. Ce dernier a indiqué injecter de nouveau 172 millions d’euros dans la compagnie. L’Etat continuera de détenir 49% du capital de SAA mais n’interviendra plus financièrement.

Lignes domestiques et régionales prioritaires

Selon le consortium, les 172 millions d’euros vont permettre à SAA de reprendre et consolider ses activités sur les 12 à 18 prochains mois. Ce qui se traduit par la reprise des vols du transporteur.

Annoncée en début de semaine, SAA redécollera donc le 23 septembre prochain. Son réseau sera cependant très limité. Il couvrira dans un premier temps des vols depuis Johannesburg vers Le Cap ainsi que vers Accra, Kinshasa, Harare, Lusaka et Maputo. La compagnie promet d’ajouter d’autres destinations au fur et à mesure de la reprise de la demande. Les vols peuvent déjà être réservés sur le site de la compagnie.

Aucune mention n’est cependant faîte sur un retour rapide des vols intercontinentaux, notamment vers l’Europe. La compagnie estime que la concurrence est très forte sur ce secteur et qu’il lui faudra être prudente. Mais on peut penser que Londres et probablement Francfort seraient parmi les premières à retrouver les avions aux couleurs flamboyantes de SAA.

Selon le président du conseil d’administration de la SAA, John Lamola, « SAA redémarre avec un atout commercial formidable ».