Star Alliance monte en puissance à Strasbourg

Star Alliance augmente sa présence à Strasbourg, à l'image du nouveau vol Lufthansa vers le hub de Munich, ou de l'arrivée prochaine de Turkish Airlines. Une opportunité qui s'explique par la présence limitée de l’alliance Skyteam dans la capitale alsacienne.

aéroport Strasbourg
L'aéroport de Strasbourg attire l'attention des compagnies Star Alliance, à l'image de Lufthansa ou Turkish Airlines

C’était un rêve que caressait Strasbourg depuis longtemps. Celui de bénéficier à nouveau d’une ligne régulière vers l’Allemagne, son voisin. Si le potentiel existe, l’aéroport strasbourgeois a dû faire face dans le passé à la montée en puissance de la plateforme de Karlsruhe/Baden-Baden, à une quarantaine de kilomètres de l’autre côté du Rhin.

Mais les temps changent, et le potentiel de l’Eurometropole a finalement convaincu Lufthansa de se lancer à la conquête du marché strasbourgeois. Depuis le 9 avril, le transporteur allemand affrète un avion Bombardier CRJ900 de 90 sièges de la compagnie slovène Adria Airways pour relier cinq fois par semaine Strasbourg à Munich. Un vol complémentaire des six départs quotidiens assurés par le Lufthansa Express Bus du centre-ville de Strasbourg vers l’aéroport de Francfort, mais également des cinq fréquences hebdomadaires de Brussels Airlines – autre compagnie filiale de Lufthansa – sur Bruxelles.

Star Alliance est donc en passe de s’imposer comme la première alliance aérienne à Strasbourg, ravissant cette place à son concurrent Skyteam. En effet, une autre étape de la conquête strasbourgeoise de Star Alliance est en approche. Turkish Airlines s’apprête à lancer une nouvelle liaison entre Istanbul et Strasbourg, sa huitième destination en France. Cette dernière met en place un Airbus A319 ou A321, ou alternativement un Boeing 737-800, à raison de quatre vols hebdomadaires (lundi, mercredi, vendredi et dimanche) vers Istanbul. A l’instar de Munich, le nouveau vol vers le hub stambouliote va permettre aux passagers de la métropole alsacienne d’avoir à disposition un réseau de plus de 300 villes en correspondance dans le reste du monde dans 140 pays. Strasbourg se trouvera, entre autres, en correspondance avec près d’une soixantaine de villes en Asie et au Moyen-Orient ainsi qu’une cinquantaine de villes d’Afrique.

Quant a Skyteam, elle a vu son influence graduellement diminuer au fil des années. Certes, l’alliance est présente encore avec Air France-KLM, Air France HOP et CSA qui assurent des vols vers trois hubs majeurs – Amsterdam, Prague et Lyon, ce dernier se positionnant plutôt sur les correspondances régionales. Mais l’arrêt des vols sur Paris-CDG – remplacés par des liaisons TGV directs vers Roissy depuis la gare de Strasbourg – et de ceux vers Rome ont contribué à ce relatif affaiblissement. Star aurait tort de ne pas en profiter…

Un salon rénové à Paris-CDG

Star Alliance
Le nouveau visage du salon Star Alliance, rénové, vient d’être dévoilé à Paris CDG

En parallèle de cette conquête de Strasbourg, Star Alliance donne un coup de jeune à sa vitrine parisienne. L’alliance aérienne vient de parachever la rénovation de son salon sur l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle (CDG). Inauguré en 2008, le lounge de Star Alliance peut accueillir plus de 220 passagers – on y recense 250 000 voyageurs par an – sur une surface de 980 m².

«  Nous sommes ravis de pouvoir offrir à nos passagers au départ de Paris ou en correspondance un accueil incomparable dans un espace bien équipé, où ils peuvent s’asseoir, se détendre et commencer un agréable voyage », indique Christian Dräger, VP Customer Experience de Star Alliance.

Star Alliance recense pas moins de 21 compagnies membres sur l’aéroport parisien, qui couvrent un réseau de 41 destinations dans 25 pays.