Taxi volant : des tests à Paris en juin prochain

Le taxi volant se rapproche de Paris. Les responsables du projet (Choose Paris Region, le Groupe ADP et le Groupe RATP) viennent de dévoiler les partenaires sélectionnés pour débuter des tests dès cet été.
taxis-volants-volocopter-presentation
Florian Reuter, CEO de Volocopter, et Catherine Guillouard, PDG du groupe RATP.

Deux ans après son annonce en grand pompe à l’occasion du salon du Bourget 2019, le taxi volant pourrait donc faire ses premiers pas dans le ciel de Paris en juin 2021. C’est ce que prévoit la feuille de route dévoilée le 18 janvier par les instigateurs du projet, au premier desquels figurent les groupes RATP, ADP et Choose Paris Region. « A partir de juin 2021, en collaboration étroite avec la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et avec le soutien de l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA), et d’Eurocontrol, l’organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, les opérations de stationnement, de décollage et d’atterrissage pourront être testées en environnement aéronautique réel à Pontoise, ou encore les opérations autour du véhicule, que ce soit la maintenance ou la recharge électrique », prévoit le communiqué publié lundi. Celui-ci précise que la véritable échéance devrait-être – comme l’on pouvait s’y attendre – le rendez-vous olympique attendu trois ans plus tard : « la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 constitue une opportunité exceptionnelle de mobilisation d’une filière, afin de préparer un démonstrateur à cet horizon, et de faire de l’Île-de-France une référence sur le marché mondial de la mobilité aérienne urbaine ».

Pour respecter ce calendrier, les responsables du projet ont déjà sélectionné leur équipe. Un groupe élargi d’une trentaine de partenaires est désormais connu, sélectionnés parmi quelque 150 candidatures issues de 25 pays. Ce conglomérat s’articule autour de cinq axes de travail (véhicule, infrastructure, opérations, intégration dans l’espace aérien, et acceptabilité), et réunit plusieurs poids-lourds du paysage aéronautique. On recense notamment des acteurs comme Air France, Safran, Airbus, Volocopter, Dassault ou l’École Polytechnique. Le chinois Ehang ou l’américain Zipline figurent aussi parmi les lauréats (voir ci-dessous).

« Le succès de cet appel à manifestation d’intérêt mené aux côtés du groupe ADP et du groupe RATP démontre l’attractivité internationale de la Région Île-de-France et l’importance que représente notre région pour le développement des industries du futur, souligne Franck Margain, Président de l’agence Choose Paris Region. À travers la collaboration des acteurs publics et privés, et en invitant des entreprises innovantes du monde entier à venir nous rejoindre pour compléter notre chaîne de valeur, nous constituons un écosystème unique pour développer la mobilité aérienne urbaine, pour renforcer l’attractivité future de notre région, et pour soutenir les industries responsables et l’emploi », poursuit-il.

Les lauréats :

Catégorie véhicule

  • Airbus (France) : constructeur aéronautique ;
  • Ascendance Flight Technologies (France) : constructeur du VTOL hybride Atea de transport de passagers ;
  • Ehang (Chine) : constructeur de VTOL électrique de transport de passagers ;
  • H3 Dynamics (Singapour) : développeur de systèmes VTOL à hydrogène ;
  • Pipistrel (Slovénie) : constructeur d’avions électriques et de VTOL logistiques ;
  • Safran Electronics & Defense (France) : constructeur du drone Patroller et solutions et services en optronique, avionique, électronique et logiciels critiques pour des applications civiles ou militaires ;
  • Vertical Aerospace (Royaume-Uni) : constructeur du eVTOL VA-1X de transport de passagers ;
  • Volocopter (Allemagne) : constructeur de véhicule électrique à décollage vertical (eVTOL) ;
  • Zipline (États-Unis) : constructeur et opérateur de drones logistiques.

Catégorie opérations :

  • Air France (France) : contribution attendue dans plusieurs domaines, notamment en matière de maintenance et de la réparation d’aéronefs ;
  • CAE (Canada) : technologies de formation au pilotage via la modélisation et la simulation ;
  • Dassault Falcon Services (France) : filiale de Dassault Aviation spécialisée en opérations
    de maintenance et autres services destinés à l’aviation d’affaire ;
  • ESTACA (France) : école d’ingénieurs spécialisée en mobilité et en techniques aéronautiques (dont la maintenance des aéronefs) ;
  • Helifirst (France) : compagnie aérienne hélicoptères spécialisée dans l’aviation d’affaire ;
  • Helipass (France) : plateforme digitale de réservation de vols en hélicoptère.

Catégorie infrastructures :

Green Motion (Suisse) : fournisseur de systèmes de recharge pour véhicules électriques ;
IDEMIA I&S (France) : spécialiste des solutions de sécurité numérique, de biométrie et
d’identification/ authentification ;
Leosphere (France) : équipements Lidar permettant de générer des prévisions météorologiques de pointe ;
Skyports (Royaume-Uni) : concepteur et opérateur de vertiports, et de VTOL logistiques.

Catégorie intégration dans l’espace aérien :

  • Cergy Université et ESSEC (France) : groupement d’universités et écoles regroupant 25 000 étudiants dont la première Junior Entreprise d’Europe ;
    ENAC (France) : école d’ingénieurs de l’aviation civile avec une chaire systèmes de drones ;
  • Internest (France) : solution de positionnement de précision permettant des atterrissages automatiques en environnements dégradés ;
  • M3 Systems (Belgique) : applications embarquées de géolocalisation haute performance ;
  • Thales SIX (France) : systèmes embarqués d’anticollision interopérables.

Catégorie acceptabilité :

  • Bruitparif (France) : centre d’évaluation technique de l’environnement sonore en Ile-de-France ;
  • École Polytechnique (France) : école d’ingénieur avec un Mastère spécialisé dans l’innovation technologique et les nouveaux modèles économiques ;
  • Envirosuite (Australie) : fournisseur de plateforme technologies digitale de collecte de données localisées pour améliorer la performance environnementale.
  • Institute of Transportation Studies de l’Université de Californie Berkeley, NEXTOR (États-Unis) : centre universitaire de recherche dans le domaine de la mobilité et des transports ;
  • ONERA (France) : établissement public de recherche dans l’aéronautique, le spatial et la défense;
  • Royal Netherlands Aerospace Centre (Pays-Bas) : centre d’expertise, de conseil et de recherche en aéronautique