Les taxis se rebiffent contre Uber à Hong Kong

Face au succès de l'entreprise Uber, présente à Hong Kong depuis six ans mais de façon toujours illégale, un groupe de taxis de la métropole chinoise a décidé de réagir en proposant plus de services. Une bonne affaire pour les consommateurs...
Un taxi traditionnel dans une rue de Hong Kong (Photo: DR)

Comme dans d’autres métropoles à travers le monde, les taxis de Hong Kong ont plutôt mauvaise réputation. Si le prix d’une course reste relativement raisonnable, les utilisateurs les trouvent discourtois, sans aucune maîtrise de l’anglais – un comble pour une ville qui fut pendant 150 ans une colonie britannique – et de plus sélectifs. On ne compte plus le nombre de plaintes contre des taxis qui choisissent leurs clients.

De surcroît, la plupart des taxis n’offrent que quatre places assises. Sur un total de plus de 21 000 taxis de la métropole, seuls 3 000 proposent en effet cinq places. Tous ces éléments sont de nature à favoriser le grand...