Tests PCR obligatoires pour les Pays-Bas

Depuis le 29 décembre, les voyageurs de l’Union Européenne se rendant aux Pays-Bas doivent être en mesure de présenter un résultat négatif au test COVID-19 si elles proviennent d’une zone à haut risque de l’UE/Espace Schengen. 

La disposition s’applique aux voyageurs arrivant par avion, ferry ou train interurbain international ou par autocar. Elle exclut cependant les frontaliers sur une distance de 30 km à l’intérieur des Pays-Bas.

Si un passager ne peut présenter un résultat négatif, il ne peut se rendre aux Pays-Bas. Interdiction lui est alors faîte de monter à bord de l’avion ou du train. Sur ces deux types de transport, les autorités locales doivent vérifier le certificat d’un test PCR négatif récent avant l’embarquement ou pendant le voyage.

La vérification doit être achevée avant la première escale aux Pays-Bas. Si ces voyageurs sont dans l’incapacité de produire un certificat, ils seront priés de quitter le véhicule au premier arrêt après la frontière et retourner dans leur pays d’origine.

  • Le résultat négatif du test doit être en anglais. Il est néanmoins accepté en allemand, français, espagnol ou néerlandais. Le document doit comporter les informations suivantes :

Type de test

  • Le test doit être de type PCR moléculaire et doit être pour le SARS-CoV-2/COVID-19. Aucun autre type de test, y compris un test rapide, n’est valable.

Résultat du test

  • le résultat du test doit être négatif (ou non détecté) ;
  • Le nom et le prénom du passager tels qu’ils figurent dans son passeport ;
  • Date et heure du test : le test doit avoir été effectué au plus tard 72 heures avant l’arrivée du passager aux Pays-Bas.
  • Nom et coordonnées de l’institut ou du laboratoire qui a effectué le test.

Attention cependant à une particularité pour les passagers en transfert dans un aéroport des Pays-Bas. Ils doivent en effet également présenter un résultat de test négatif. Et ce même s’ils continuent leur voyage sans quitter l’aéroport. Une seule exemption s’applique aux passagers en transit pour une raison indépendante de leur volonté (mauvais temps, avarie, etc…)